Garde d’enfant : les parents paient en moyenne 446 € par mois

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
La France métropolitaine compte 2,3 millions d'enfants de moins de trois ans.
La France métropolitaine compte 2,3 millions d'enfants de moins de trois ans. La France métropolitaine compte 2,3 millions d'enfants de moins de trois ans.

En 2016, la France métropolitaine compte 2,3 millions d'enfants de moins de trois ans. Quand les deux parents travaillent à temps complet, ils paieraient 446 € pas mois pour les faire garder les jours d’école, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) parue le 2 novembre.

Après déduction des éventuelles aides sociales et fiscales (allocations, crédit d’impôts), la facture descend à 215 € par mois. Ces montants sont supérieurs à la moyenne dépensée par toutes les familles confondues. Pour l’ensemble des enfants dont les parents vivent en couple, la somme est de 345 € avant déduction des aides, et 160 € après.

« Les différence de coûts s’expliquent en partie par le type d’intervenant adopté », explique l’étude. Les enfants dont les deux parents travaillent à temps complet sont plus souvent confiés à titre principal aux modes de garde formels les plus onéreux (assistante maternelle agréée et garde à domicile).

60 % des mères et 36 % des pères aimeraient réduire leur temps de travail

Dans ces couples, « près de trois enfants de moins de trois ans sur quatre sont confiés à un tiers la majeure partie du temps en journée, du lundi au vendredi », rapporte l’étude. « Quatre fois sur dix, il s’agit d’une assistante maternelle et deux fois sur dix d’un établissement d’accueil du jeune enfant ».

60 % des mères et 36 % des pères préféreraient réduire leur temps de travail pour se consacrer davantage à leur enfant. Mais des raisons financières les en empêchent. L’incidence négative sur leur carrière est également un frein.

Lorsque les deux parents travaillent à temps complet, plus d’un enfant sur quatre est tout de même pris en charge à titre principal par la mère ou le père, soit parce qu’ils ont des horaires décalés leur permettant de se relayer, soit parce que la mère travaille au moins en partie à domicile.

Moins d’un enfant sur trois a ses deux parents travaillant à temps complet

Cependant, « moins d’un enfant sur trois (32 %) a ses deux parents travaillant à temps complet ». 21 % ont au moins un parent travaillant à temps partiel et 47 % au moins un parent qui ne travaille pas. Dans ce dernier cas, 86 % des enfants sont gardés par leurs parents la majeure partie du temps.

A lire aussi