Fipronil : quelle différence entre retrait et rappel de produits ?

Gaufres, gâteaux à la frangipane… A ce jour, 20 références de produits transformés à partir d’œufs contenant des traces de fipronil ont été retirés des rayons. Aucun rappel n’a encore été lancé auprès des consommateurs.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
17 types de gaufres contenant du fipronil ont été retirés du marché.
17 types de gaufres contenant du fipronil ont été retirés du marché.

Suite au scandale de œufs contaminés au fipronil – un insecticide modérément toxique –, le ministère de l’Agriculture a publié une première liste de produits transformés à partir d’œufs néerlandais retirés de la vente. Leur concentration en fipronil dépasse la limite réglementaire, fixée à 0,005 mg/kg de produit. En fonction des résultats des contrôles, la liste pourrait s’allonger.

Le ministère se veut toutefois rassurant et précise que les produits retirés « ne présentent pas de risque pour la santé ». Ainsi, à ce stade de l’enquête, aucune procédure de rappel n’a été lancée auprès des consommateurs.

Pour mémoire, lorsque des produits de consommation courante présentent des risques pour la santé ou la sécurité des personnes, en raison d’un défaut de conception ou de fabrication, ils peuvent faire l’objet d’un retrait ou d’un rappel.

Le retrait des magasins, le premier stade

Le retrait consiste à retirer des rayons des produits non encore vendus. Il peut être décidé à la suite :

  • d’un contrôle de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) ou de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ;
  • d’un signalement d’un accident ou d’un risque avéré ;
  • ou d’une alerte communautaire.

« Il est alors demandé aux professionnels (transformateurs et distributeurs) d’effectuer la traçabilité nécessaire pour retirer les produits des stocks et des rayons », précise le ministère de l’Agriculture. La DGAL ou la DGCCRF supervisent le retrait et les professionnels doivent informer les clients et/ou fournisseurs.

Le rappel, une mesure de sécurité supplémentaire

Lorsque des risques pour la santé ou la sécurité des consommateurs sont détectés après la mise sur le marché d’un produit, un rappel peut être opéré en plus du retrait. Dans ce cas, des affichettes dans les points de vente et une alerte via les médias et les associations de consommateurs informent la population des risques encourus et appellent à détruire ou rapporter les produits défectueux. Il peut être également recommandé de consulter un médecin.

La DGCCRF tient à jour sur son site Internet une liste des avis de rappel de produits dont la page Facebook de Dossier Familial se fait régulièrement l’écho.

Notez qu’il ne peut y avoir de rappel sans retrait, mais il peut y avoir retrait sans rappel.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :