Faux experts-comptables : attention aux escrocs !

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner

Le phénomène des faux experts-comptables prend de l’ampleur. Pour lutter contre leurs pratiques, une plateforme de signalement compta-illegal.fr a été mise en place en septembre par l’ordre des experts-comptables pour Lyon, Lille et Marseille. Elle existait déjà pour Paris depuis 4 ans.

Les quatre régions regroupent « plus de la moitié des experts-comptables », a indiqué mardi 15 novembre à l’AFP Jacques Midali, délégué à la lutte contre l’exercice illégal et les fraudes au sein de l’Ordre des experts comptables d’Ile-de-France. Le site a vocation à créer un sentiment d'insécurité pour les illégaux.

241 condamnations depuis 2011

Car les faux experts-comptables se multiplient ces dernières années. Selon la profession, depuis 2011, 1 494 cas présumés d’exercice illégal ont été signalés, et 241 condamnations prononcées dans les quatre régions : Ile-de-France, PACA, Hauts-de-France, Rhône-Alpes.

Ces escrocs proposent leurs services aux petites entreprises, à des indépendants à des tarifs défiant toute concurrence. Trop souvent, ces derniers ignorent qu’ils doivent confier leur comptabilité à un professionnel diplômé inscrit à l’Ordre. Et les risques peuvent être considérables.

En effet, avec une mauvaise gestion des chiffres, on ne peut pas « piloter correctement son activité », précise le site Internet compta-illegal.fr. « Les illégaux font aussi des déclarations sociales et fiscales fausses ou tardives. » D’où des amendes et des redressements parfois lourds. Car l’administration ne se montre pas indulgente pour les entrepreneurs victimes. « Seuls les experts-comptables déclarés peuvent s’assurer au civil en cas d’erreur, pas les illégaux. », explique Jacques Moreau, le président de l’Ordre de Rhône-Alpes.

Depuis septembre, les signalements augmentent

Le site Internet a d’abord été mis en ligne pour la région parisienne en juin 2012 qui représente le tiers des signalements. Les indications viennent d’experts-comptables, d’avocats mais aussi de particuliers. Il « compte plus de 10 000 visites par an, notamment pour sa très prisée rubrique condamnations », précise l’AFP.

Depuis l’étendue du site, les signalements augmentent. Auparavant, on en comptait 70 à 80 par an. Pour le seul mois de septembre, il en a déjà recueilli une soixantaine.

Etendre le site à de nouvelles régions est également un moyen de partager les coûts de la rénovation et de la gestion du site, « chaque ordre régional y contribuant financièrement en proportion de son nombre d’adhérents ».

Pour rappel, choisir un expert-comptable se fait obligatoirement sur l’annuaire des experts-comptables (experts-comptables.fr/annuaire).

POUR ALLER PLUS LOIN