Faut-il changer de fournisseur d’électricité ?

Vous avez la possibilité de changer d’opérateur, par exemple en passant d’EDF à un fournisseur alternatif. Mais ce n’est pas forcément intéressant financièrement.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Les tarifs réglementés de l’électricité n’ont pas la cote.
Les tarifs réglementés de l’électricité n’ont pas la cote. Les tarifs réglementés de l’électricité n’ont pas la cote.

Les tarifs réglementés de l’électricité, proposés par EDF et des entreprises locales, n’ont pas la cote. Entre juillet et septembre 2017, le nombre de foyers abonnés à une offre de prix de marché, c’est-à-dire non encadrés, a crû de 302 000, révèle la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans une étude parue mardi 5 décembre.

Selon cette autorité administrative indépendante, « 5 509 000 sites, sur un total de 32,2 millions, sont désormais en offre de marché (17 %), la quasi-totalité d’entre eux ayant choisi un fournisseur alternatif (5 431 000) » plutôt qu’EDF. Vous pouvez en effet souscrire une offre à prix de marché auprès de l’ancien monopole ou d’une autre entreprise.

Changer de fournisseur d’électricité est très simple. Une fois que vous avez choisi une entreprise, celle-ci se charge de demander la résiliation de votre contrat en cours auprès de sa concurrente.

Mais un changement de fournisseur n’est pas forcément intéressant financièrement. Avant de choisir un opérateur, vous pouvez utiliser le comparateur en ligne officiel energie-info.fr.

Des règles d’évolution

L’avantage des tarifs réglementés, c’est que des règles d’évolution les encadrent. Dans le cadre d’une offre à prix de marché, le montant du kilowattheure (kWh) peut être fixe, pour une ou plusieurs années, ou susceptible de varier durant toute la durée du contrat.

Dans cette situation, « le prix suit les évolutions des tarifs réglementés de vente ou d’autres indices de marchés de gros spécifiés dans le contrat », indique la Commission de régulation de l’énergie.

Le Médiateur de l’énergie a d’ailleurs, dans son rapport annuel publié en mai dernier, défendu le maintien « des tarifs réglementés », qui « jouent un rôle de bouclier régulateur face aux variations de prix des offres de marché ».

Vigilance sur les offres à prix de marché

Méfiez-vous des promotions que proposent certains fournisseurs. Les remises ne durent que pendant quelques mois maximum.

Enfin, comme le précise l’Union fédérale des consommateurs-Que Choisir, faites attention aux prix présentés hors taxes, différentes taxes étant prélevées sur votre facture d’électricité.

A lire aussi

Partager cet article :