Rentrée scolaire 2020 : le protocole sanitaire continuera à s’appliquer

Protocole sanitaire, accompagnement scolaire, évaluations… Le ministère de l’Education nationale a publié une circulaire pour encadrer la rentrée scolaire.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© coscaron

Alors que le coronavirus circule toujours sur le territoire, le ministère de l’Education nationale a détaillé, dans une circulaire publiée vendredi 10 juillet, les conditions dans lesquelles se déroulera la rentrée scolaire.

Le ministère souhaite, qu’à partir de septembre, « tous les élèves [soient] accueillis sur le temps scolaire ». Si les écoliers et collégiens ont dû retourner en classe du lundi 22 juin au vendredi 3 juillet, date du début des vacances scolaires, ce n’était pas le cas des lycéens.

Le maintien des gestes barrières

« Afin de garantir la santé des élèves et des personnels, et eu égard à la situation épidémique à la date de la présente circulaire, le respect des règles sanitaires essentielles doit être assuré », indique le document.

Les gestesbarrières, notamment l’hygiène des mains et le nettoyage et l’aération fréquente des locaux, devront être respectés. Le port du masque ne sera pas obligatoire, sauf pour les adultes et élèves de plus de 11 ans lorsque les règles de distanciation sociale ne peuvent être respectées dans les espaces clos ainsi que dans les transports scolaires.

Dans la mesure du possible, le déplacement des professeurs, d’une classe à l’autre, doit être privilégié par rapport au déplacement des élèves.

Un plan de continuité pédagogique en cas de seconde vague

« Dans l’hypothèse où la situation sanitaire exigerait des mesures plus strictes, du fait d’une circulation active du virus sur tout ou partie du territoire national, un plan de continuitépédagogique sera mis en place pour assurer l’enseignement à distance », précise la circulaire.

Consultable en ligne dans les prochains jours, il comprend, outre le protocole sanitaire, « le rappel des principales actions à conduire, des conseils et bonnes pratiques sur l’organisation du service et l’équipement numérique, les modalités d’activation des classes virtuelles du Cned et de Ma classe à la maison, et une sélection de ressources pédagogiques numériques à disposition des professeurs et des familles », détaille le document.

« Nous nous mettons en situation de répondre à toute éventualité, notamment au cas où il y aurait une deuxième vague, qui peut intervenir largement après le mois de septembre », a expliqué devant la presse le ministre Jean-Michel Blanquer lors d’un déplacement dans un lycée parisien vendredi 10 juillet.

Résorber les écarts d’apprentissage entre les élèves

De manière générale, l’objectif prioritaire de la rentrée scolaire est de résorber les écarts d’apprentissage qui ont pu naître entre les élèves du fait de la crise sanitaire. Selon le ministère de l’Education nationale, 4 % des élèves ont décroché au cours du confinement. Pour y parvenir, plus d’1,5 millions d’heures supplémentaires seront mobilisées pour renforcer l’accompagnement personnalisé et l’aide aux devoirs d’ici le mois de décembre. Tous les niveaux sont concernés, avec une priorité pour les classes charnières (CP, 6e, seconde).

« À l'école primaire, les heures d'activités pédagogiques complémentaires (APC) sont destinées en priorité aux élèves qui maîtrisent le moins les compétences de l'année précédente. Il en va de même au collège avec l'aide personnalisée », poursuit la circulaire. Un parcours de soutien pourra être proposé aux élèves de 6e ayant des difficultés à lire.

Le dispositif Devoirs faits sera, par ailleurs, proposé dès la première semaine de septembre, à raison de 3 heures d’accompagnement aux devoirs par semaine pour chaque élève volontaire (4 heures pour les collégiens en 6e sur la période septembre-décembre).

Des évaluations nationales

Pour identifier les besoins des élèves, des évaluations nationales seront organisées, comme l’an dernier, au CP et au CE1 du 14 septembre au 2 octobre et en 6e et en Seconde, à partir du 14 septembre. Des évaluations auront également lieu en milieu de CP, du 18 au 29 janvier 2021. En sixième, un test de fluence – qui évalue la rapidité de lecture – vient s’ajouter aux tests existants. Il sera réalisé « dans les premiers jours de l’année » scolaire.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :