Prix des fournitures scolaires : l’allocation de rentrée scolaire va-t-elle être revalorisée ?

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© GeorgeRudy

La prochaine rentrée scolaire s’annonce plus coûteuse pour les parents. Avec l’inflation, le prix des cahiers, feuilles, agendas et stylos pourrait grimper de 10 à 40 %, a alerté mardi 21 juin la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE).

Flambée du prix des matières premières

Une envolée qui s’explique par la flambée inédite du prix des matières premières, accrue depuis la guerre en Ukraine. Entre décembre 2020 et mars 2022, le prix du carton a bondi de 180 %, celui du polypropylène de 170 % et celui du papier de 70 %, selon l’Union de la filière papetière (Ufipa), qui regroupe 62 entreprises de papeterie et de fournitures de bureau, industriels et distributeurs. De son côté, la pâte à papier à flambé de 82 % entre septembre 2021 et février 2022. A ces hausses, s’ajoutent celles du prix d’autres matières premières comme la colle ou le métal, des énergies (pétrole, gaz et électricité) et du transport des marchandises.

Ainsi, le leader européen des cahiers scolaires, Oxford, anticipe une hausse de 20 à 25 % du coût de ses produits en supermarché, rapportait le 17 mai dernier RTL. Mais la papeterie n’est pas le seul secteur touché. Le groupe Bic, spécialisé dans les stylos et autres produits d’écriture, envisage « de très raisonnables augmentations » de ses prix de vente, indique Le Figaro.

Toutefois, les augmentations de prix devraient être mesurées pour cette rentrée, puisque ces derniers ont été arrêtés en janvier, avant la guerre en Ukraine. Dans quelques mois en revanche, la hausse devrait être plus forte.

La FCPE réclame une revalorisation de l’Allocation de rentrée scolaire

Pour aider les parents à faire face à ces hausses, la FCPE, la principale fédération de parents d’élèves, réclame une revalorisation de l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) et un versement « au début du mois de juillet pour que les familles puissent construire leur budget de façon la plus adaptée possible », a déclaré Eric Labastie, le secrétaire général, au micro de France Info.

Destinées aux familles modestes ayant au moins un enfant à charge scolarisé âgé de 6 à 18 ans, cette aide financière est versée, une fois par an à la mi-août, par la CAF ou la MSA pour les aider à atténuer le coût de la rentrée scolaire. Revalorisé de 1,8 % le 1er avril dernier, son montant s’élève en 2022 à 376,98 euros pour les enfants âgés de 6 à 10 ans, 397,78 euros pour les adolescents âgés de 11 à 14 ans et 411,56 euros pour ceux âgés de 15 à 18 ans.

En attendant un éventuel geste du gouvernement, les parents peuvent se tourner vers les achats groupés de fournitures scolaires proposés par les associations, les fournitures de seconde main ou les opérations commerciales des grandes enseignes pour faire des économies.

A lire aussi