Prime à l'internat : les montants pour la rentrée scolaire 2021

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© aimintang

C'est un coup de pouce financier pour de nombreuses familles dont les enfants boursiers suivent une scolarité en internat (au collège ou au lycée) : la prime à l'internat va évoluer dans ses montants pour cette année scolaire 2021/2022. Pour cette nouvelle année scolaire qui va débuter en septembre prochain, les montants de cette prime iront de 327 € à 465 € pour un collégien et de 327 € à 672 € pour un lycéen, selon un arrêté paru au Journal officiel le 14 juillet 2021. 

3 échelons de bourse au collège et 6 au lycée

Trois échelons sont observés dans les collèges et six dans les lycées. Pour un collégien sur un an, la prime s’élève à :

  • 327 euros pour un boursier d’échelon 1, 
  • 396 euros pour l’échelon 2,
  • 465 euros pour l’échelon 3. 

Pour les lycéens, la prime est de :

  • 327 euros pour l’échelon 1, 
  • 396 euros pour l’échelon 2, 
  • 465 euros pour l’échelon 3, 
  • 534 euros pour l’échelon 4, 
  • 603 euros pour l'échelon 5,
  • 672 euros pour l’échelon 6.

Cumulable avec d'autres aides financières

Cette prime est destinée aux collégiens, lycéens en internat de la réussite ou en établissement régional d’enseignement adapté (Erea). Les établissements peuvent être publics ou privés, mais doivent impérativement se trouver sous contrat avec l'État. Les élèves collégiens ou lycéens y ayant droit n'ont pas besoin d'en faire la demande, car elle est attribuée automatiquement. 

La prime est distribuée en trois fois au cours de l’année scolaire mais pas sous forme de versement. Elle est en effet directement déduite des frais de pension et elle est cumulable avec d'autres aides. Par exemple, le Fonds social collégien ou lycéen, l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ou encore des aides à la scolarité accordées par la région et le département. Pour ces deux dernières, il faut se renseigner auprès de la mairie, du Conseil départemental ou régional où les enfants sont scolarisés, pour savoir quels sont les critères d'attribution et les montants. 

A lire aussi