Obligation de formation jusqu’à 18 ans : un nouveau numéro vert pour s’informer

Depuis la rentrée 2020, les jeunes ont l'obligation de se former jusqu'à 18 ans et non plus 16 ans. Pour les aider à s’orienter, le gouvernement a mis en place un numéro vert.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© monkeybusinessimages

En France, près de 80 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans aucune qualification et notre pays compte environ 60 000 mineurs âgés de 16 à 18 ans qui ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi, d’après les chiffres du ministère du Travail. Ils rencontrent alors de grandes difficultés pour s’insérer sur le marché du travail.

Pour remédier à cette situation, le gouvernement a décidé de prolonger l’obligation de formation jusqu’à l’âge de 18 ans. Instaurée par la loi « Pour une école de la confiance », cette disposition vise à garantir une meilleure qualification et insertion professionnelle des jeunes.

Depuis la rentrée 2020, tout jeune, qui a entre 16 et 18 ans, doit ainsi se trouver soit :

  • dans un parcours scolaire ou en apprentissage dans un établissement du second degré, y compris les établissements privés sous contrat et ceux de l’enseignement agricole, et de l’enseignement supérieur ;
  • dans un parcours d’accompagnement ou d’insertion sociale et professionnelle ;
  • en service civique ;
  • en situation d’emploi.

A noter

Les jeunes attestant de difficultés liées à leur état de santé par un certificat médical sont exemptés du respect de cette obligation.

Un numéro vert pour être orienté

Pour répondre aux interrogations des jeunes et de leurs parents, le gouvernement vient de mettre en place un numéro vert unique et national, le 0 800 122 500. Disponible du lundi au vendredi, il permet d’être mis en relation avec un professionnel d’une Mission location ou du Centre d’information et d’orientation de sa région afin de bénéficier d’un accompagnement adapté à sa situation. Entretien, diagnostic de sa situation, bilan de compétences… différents outils pourront être proposés. Au-delà du retour en formation en lycée, d’autres solutions d’orientation pourront être envisagées : formation professionnelle, service civique, volontariat, micro-lycées, écoles de la seconde chance, dispositifs d’insertion professionnelle, etc.

Bon à savoir

Dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution », un délai de 6 mois, au lieu de 3 mois habituellement, a été accordé aux jeunes entrés en formation en CFA entre le 1er août 2020 et le 31 décembre 2020 pour signer un contrat d’apprentissage avec un employeur. Passé ce délai, ils perdront leur statut de stagiaire de la formation professionnelle.

Une plateforme en ligne pour s’informer

En plus de ce numéro vert, une plateforme en ligne « Nouvelles chances », gérée par l’Onisep, permet de s’informer sur les dispositifs de prévention, de retour en formation et de parcours d’insertion sociale et professionnelle.

Partager cet article :