Naissance : une « bébé box » sera distribuée aux jeunes parents dès février 2022

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© kieferpix

Les jeunes parents recevront bientôt une « baby box » à la naissance de leur enfant. « Cela fait neuf mois que l’on y travaille, nous sommes dans le cadre d’un marché public donc cela prend du temps. On envisage les premiers modèles début 2022. Mais nous avons déjà produit deux prototypes », a expliqué le cabinet d’Adrien Taquet, secrétaire d’État à l’Enfance, auprès du Huffington Post.

Que contiendra la « bébé box » ?

Chaque « bébé box » contiendra plusieurs objets :

  • une turbulette, appelée aussi gigoteuse, qui permettra au personnel soignant d’expliquer comment coucher bébé sur le dos afin d'éviter tout accident
  • un savon neutre pour sensibiliser les parents à l’usage de produits naturels et les alerter sur les perturbateurs endocriniens et produits chimiques
  • un bavoir
  • un livre pour enfant pour rappeler aux parents l’importance de l’éveil artistique et culturel du nourrisson
  • un produit hydratant pour inviter la mère à prendre soin d’elle et à ne pas s’oublier
  • et un livret contenant des messages de santé publique pour l’enfant et les parents.

Les objets seront remis dans un sac en bandoulière plutôt que dans une boîte. Pour le gouvernement, c’est « une invitation à sortir, à ne pas s’oublier en tant que parent, à aller faire du sport ou des activités à l’extérieur ».

En revanche, la bébé box ne devrait pas être genrée en fonction du sexe du nouveau-né. « Il ne faut pas compliquer le boulot en maternité », indique le cabinet d’Adrien Taquet.

Où seront distribuées les « bébé box » ?

Les premières "bébé box" commenceront à être distribuées à partir de février 2022 dans les maternités des communes ayant des quartiers prioritaires et les communes de revitalisation rurale. En tout, 180 000 devraient être offertes d’ici la fin du mois d’août 2022 et 250 000 d’ici la fin de l’année 2022. En 2023, le dispositif devrait être étendu à l’ensemble des maternités du territoire.

A lire aussi