LaREM propose un chèque déconfinement de 400 €

Une aide de 400 € aux ménages les plus modestes, pour se relever du confinement, c'est la proposition de Stanislas Guérini, le patron de La République en Marche (LaREM). La prime sera-t-elle retenue par l'exécutif ? 

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Stadtratte

Dans le Grand Jury, le délégué général de La République en Marche (LaREM), Stanislas Guérini, a proposé ce dimanche sur RTL la création d'un "chèque déconfinement", d'un montant de 400 €, qui serait versé bientôt aux familles les plus modestes.

"Pendant la crise du coronavirus, un certain nombre de ménages ont souffert plus particulièrement, parce qu’ils ne pouvaient plus travailler, plus faire d’heures supplémentaires, plus emmener leurs enfants à la cantine, bénéficier des tarifs sociaux, et se sont retrouvés en grande difficulté", a expliqué le député de Paris. 

Compenser la baisse de revenu liée au chômage partiel

La somme de 400 € que pourrait représenter l'aide n'a sans doute pas été choisie au hasard. Alors que les ménages qui n'ont pas subi de chômage partiel ont eu tendance à augmenter leurs économies, les salariés en chômage partiel ont en moyenne perdu 410 € de revenus durant les huit semaines de confinement, selon une étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Une aide de 400 € rééquilibrerait le budget de ces ménages les plus précaires, à l'aube des vacances d'été et de la préparation de la rentrée scolaire des enfants. 

"C'est en discussion"

Quand à savoir si la mesure est soutenue par l'exécutif, "c'est en discussion" a précisé le député, qui s'est déjà avancé à en dessiner les contours : 

"Si nous avons une aide de 400 € qui porte sur les 10% des ménages les plus précaires, cela représenterait 3 milliards d'euros de coût."

Une aide aux familles modestes avait déjà été versée par la CAF le 15 mai. 

 

df
Mathieu Sicard
Publié le

Partager cet article :