Coronavirus : vous pouvez consulter gratuitement un notaire jusqu’au 30 avril

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les consultations proposées sont gratuites.
© Wayhome Studio

Vous devez consulter un notaire dans le cadre d’un projet immobilier, d’une succession ou pour régler une difficulté liée à l’entreprise que vous dirigez ? Les études notariales ont fermé leurs portes depuis le début du confinement, imposé à partir du 17 mars pour lutter contre la propagation du coronavirus.

« Toutes les instances professionnelles […] ont donné des instructions similaires : les offices […] ne reçoivent en principe plus de public sauf cas exceptionnels », expliquent les chambres des notaires du Grand Paris sur leur site commun.

Vous pouvez continuer à échanger avec les notaires, par téléphone, visio-conférence ou courriel. Attention : ces professionnels subissant une surcharge de travail liée aux difficultés juridiques engendrées par le confinement, ils ne peuvent pas toujours fournir de réponse rapide à vos demandes.

Immobilier, famille, entreprise

Comme il l’avait fait au début du mois, le Conseil supérieur du notariat (CSN) met en place la possibilité d’obtenir une consultation téléphonique gratuite et anonyme entre le 27 et le 30 avril, via une ligne téléphonique accessible au 36 20 (coût d’un appel local). Dites « Notaire » pour parler avec un professionnel. Ces praticiens du droit vous dispenseront « leurs conseils juridiques en matière immobilière, de droit de la famille ou de l’entreprise », explique sur son portail le CSN, plus haute autorité de la profession.

La ligne est ouverte de 14 à 19 heures.

A lire aussi