Coronavirus : quelles aides pour les personnes handicapées ?

La pandémie de coronavirus et le confinement suscitent des inquiétudes chez les personnes en situation de handicap. Aides de la CAF prorogées automatiquement, PCH, entraide... Différentes mesures sont mises en œuvre pour y répondre.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
Les droits à l’AAH et à l’AEEH sont prorogés pour une durée de 6 mois.
Les droits à l’AAH et à l’AEEH sont prorogés pour une durée de 6 mois. © Svitlana

AAH et AEEH

Vos droits à l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou à l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AAEH) arrivent à expiration durant la période de confinement ? Le gouvernement et la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) ont organisé la prorogation automatique de vos droits pendant 6 mois, a indiqué le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées.

Vous avez toujours la possibilité d’adresser votre déclaration trimestrielle de ressources, notamment si votre situation change, de préférence en ligne, précise le secrétariat d’Etat sur son site.

PCH

Le gouvernement et l’Assemblée des départements de France (ADF) préparent un dispositif de prorogation automatique des droits à la prestation de compensation du handicap (PCH).

« Nous y travaillons avec l’ADF, mais le mécanisme n’est pas encore en place », souligne mardi 24 mars auprès de Dossier Familial le cabinet de la secrétaire d’Etat chargée Personnes handicapées, Sophie Cluzel.

Aides au logement

Comme tous les allocataires, les personnes handicapées ont droit au maintien automatique de leurs aides au logement.

Des plateformes téléphoniques pour les parents d’enfant handicapé

La Fédération Grandir Ensemble a ouvert une plateforme gratuite au bénéfice des familles. Vous pouvez bénéficier d’une écoute au 0805 035 800, du lundi au samedi de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 17 heures.

Les familles ont ainsi la possibilité de demander des « moments de répit avec l’intervention de professionnels habilités à leur domicile, de l’aide de volontaires pour faire leurs courses de première nécessité, de temps d’écoute ou de conseil éducatif à distance pour surmonter les phases plus difficiles », explique l’Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis).

Par ailleurs, la plateforme Autisme Info Service, également gratuite, est renforcée. Vous pouvez l’utiliser :

  • en passant un appel téléphonique au 0800 71 40 40 (du lundi au vendredi de 9 heures à 13 heures et le mardi de 18 à 20 heures) ;
  • en envoyant un message sur le site autismeinfoservice.fr.

Une réserve civique

Le gouvernement a ouvert lundi 23 mars une réserve civique : les associations et les organismes publics à la recherche de bénévoles peuvent déposer des offres de mission sur un portail nouvellement créé. Les missions s’articulent autour des thèmes suivants :

  • le lien avec les personnes fragiles isolées, soit des personnes en situation de handicap, âgées ou malades ;
  • l’aide alimentaire et d’urgence, soit la distribution de produits de première nécessité (aliments, hygiène, etc.) et de repas aux personnes les plus démunies ;
  • la garde exceptionnelle d’enfants de soignants ou d’une structure de l’aide sociale à l’enfance ;
  • la solidarité de proximité, soit faire les courses pour vos voisins les plus fragiles.

Vous devez vous inscrire comme volontaire sur le site covid19.reserve-civique.gouv.fr pour répondre à une offre.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :