Canicule à l’école : les mesures pour protéger les enfants de la chaleur

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Agen, rue, mère, enfant
À Agen, jeudi 16 juin. - © Adrien Nowak/Hans Lucas via Reuters Connect

Une vague de chaleur touche le pays. La canicule frappe même certaines parties de l’Hexagone. Météo-France a placé 12 départements en vigilance rouge pour la journée du vendredi 17 juin. Dans les zones concernées, « les parents qui le souhaitent et qui sont en mesure de le faire pourront garder leurs enfants à domicile et ne pas les envoyer à l’école ou au collège », indique sur son site le ministère de l’Education nationale. Sauf « éventuelles décisions de fermeture prises par les autorités préfectorales, les écoles et établissements maintiennent l’accueil des élèves », précise le ministère. Les départements en vigilance rouge sont : le Tarn, la Haute-Garonne, le Gers, le Tarn-et-Garonne, le Lot-et-Garonne, les Landes, la Gironde, la Charente, la Charente-Maritime, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Vendée.

L’Education nationale a adressé des recommandations aux directeurs d’école et aux chefs d’établissement, pour limiter les effets de la chaleur sur la santé des élèves et des personnels. Voici l’essentiel des mesures souhaitées, publiées sur son site.

Utilisation optimale de l’espace

Les destinataires doivent identifier les locaux les plus exposés au soleil et « adapter l’organisation et l’utilisation des espaces » suivant cette exposition. Dans la mesure du possible, les élèves doivent être accueillis « dans des espaces préservés de la chaleur ». L’Education nationale évoque à titre d’exemples les « façades moins exposées ou protégées » ou les « espaces végétalisés et couverts ».

Les stores ou volets des salles doivent être « fermés lorsque la façade est ensoleillée ».

Les fenêtres ne sont pas à ouvrir en permanence. L’air peut être renouvelé « par une ouverture de courte durée », soit « entre cinq et dix minutes ».

Ouvrir les « fenêtres la nuit » est même envisageable.

Si les salles utilisées disposent d’une « ventilation mécanique », ils doivent « veiller au bon renouvellement de l’air », notamment par l’activation du « mode de surventilation nocturne ».

Sensibilisation des parents

Les parents doivent être sensibilisés « à la nécessité d’adapter l’habillement des élèves, de prévoir des casquettes et des lunettes de soleil » ainsi qu’à l’utilisation, avant le début des journées de cours, de « crème solaire ».

Surveillance particulière des élèves

À l’école, les élèves doivent « boire régulièrement » et sont invités à « mouiller leur peau ».

Les activités physiques sont réduites, les sorties sont bannies « aux heures les plus chaudes ».

Les menus proposés par les restaurants scolaires ne doivent pas comprendre des « aliments trop gras ou trop sucrés ».

Les chefs d’établissement doivent porter « une vigilance particulière envers les personnes et les élèves connus comme porteurs de pathologies respiratoires ou en situation de handicap ».

« En cas de prise de médicaments », ils doivent « vérifier les modalités de conservation et les effets secondaires en demandant un avis auprès des médecins et infirmiers de l’Education nationale ».

Les « signes de dégradation de la santé (grande faiblesse, grande fatigue, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, crampes musculaires, etc.) », peuvent révéler « un coup de chaleur » imposant une réaction médicale.

Consignes pour les sorties en plein air

Les sorties scolaires ne sont pas encouragées par forte chaleur. Les chefs d’établissement doivent « apprécier l’opportunité de maintenir les sorties scolaires ou les événements collectifs ou festifs selon leur nature et leurs conditions, au regard des risques d’exposition à la chaleur qu’elles présentent, notamment pour les élèves les plus jeunes et les plus fragiles ».

Lorsque des sorties sont organisées, les précautions suivantes doivent être respectées :

  • éviter les expositions prolongées au soleil (promenades, activités physiques et sportives, etc.) ;
  • veiller à ce que les élèves soient vêtus de façon adaptée (chapeau, vêtements amples, légers et de couleur claire, couvrant les parties exposées de la peau, etc.) ;
  • boire abondamment de l’eau non glacée ;
  • manger en quantité suffisante en évitant les aliments trop gras ou trop sucrés ;
  • utiliser en abondance de la crème solaire ayant un indice de protection élevé.

Bac et brevet : les épreuves ne sont pas annulées

Les épreuves du baccalauréat et du brevet des collèges ne sont pas reportées. Les préconisations mentionnées ici doivent être mises en œuvre. Les salles où ont lieu les examens doivent être à l’abri de la chaleur. Les candidats doivent avoir « à disposition de l’eau potable et/ou » pouvoir « sortir de la salle pour se désaltérer ».

A lire aussi