Baccalauréat 2021: les épreuves de spécialité prévues en mars sont supprimées

Les enseignements de spécialité des baccalauréats général et technologique seront évalués dans le cadre du contrôle continu. Les épreuves terminales du mois juin sont, en revanche, maintenues.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
3mn de lecture
© Ridofranz

Les élèves de terminale sont désormais fixés. Dans un courrier adressé jeudi 21 janvier en milieu de soirée aux recteurs, proviseurs et professeurs de lycée, le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé la suppression des épreuves de spécialité des baccalauréats général et technologique qui auraient dû se tenir du 15 au 17 mars.

Ces épreuves, qui comptent pour 30 % de la note finale du bac, « seront remplacées par les notes obtenues dans le cadre du contrôle continu, c’est-à-dire par la moyenne des moyennes semestrielles ou trimestrielles de l’année », a expliqué le ministère dans un communiqué. « Validée à l’issue des conseils de classe du mois de juin 2021, cette moyenne constituera la note prise en compte pour le baccalauréat dans les enseignements correspondants », précise-t-il.

L’ensemble des syndicats d’enseignants réclamaient cette mesure au motif que 70 % des lycées ont mis en place, depuis début novembre, un système hybride de cours en distanciel et en présentiel qui crée des ruptures d’égalité entre les élèves.

A titre exceptionnel, les sujets qui devaient être données aux épreuves de mars seront divulgués dans la banque nationale de sujets afin de permettre aux enseignants d’organiser des évaluations, dans le cadre du contrôle continue, sur la base de ces sujets. « L’égalité de traitement des candidats sera assurée par la publication d’un guide relatif à l’évaluation en contrôle continu et un cadre de travail national en matière d’harmonisation, afin d’organiser le travail des commissions d’harmonisation qui se tiendront à la fin de l’année », précise le ministère.

Maintien des épreuves terminales de juin

Les épreuves terminales du mois de juin sont, en revanche, à ce jour maintenues selon le calendrier initial :

  • le grand oral se déroulera du 21 juin du 2 juillet ;
  • l’épreuve de philosophie se tiendra le 17 juin et sera aménagée pour que soient prises en compte les conditions particulières d’apprentissage des élèves depuis mars 2020. « Elle comportera non pas deux sujets de dissertation mais trois, qui porteront sur des notions distinctes afin de couvrir le plus largement possible le programme de classe de terminale », précise le ministère.

Pour les élèves de première, l’épreuve écrite de français demeure inchangée et se tiendra le 17 juin. Quant à l’oral de français, il se déroulera entre le 21 juin et le 2 juillet et le nombre de texte à présenter sera ramené au minimum à 14 dans la voie générale (au moins 3 extraits des œuvres intégrales au programme par objet d’étude) et à 7 dans la voie technologique : au moins 2 textes extraits d’une œuvre et un texte pour le parcours dans le cadre de l’objet d’étude « Littérature d’idées », auquel est directement corrélé l’exercice de contraction et d’essai ; et au moins 1 texte (issu de l’œuvre choisie ou du parcours) pour chacun des trois autres objets d’étude.

Pas de changement de calendrier pour Parcoursup

Par ailleurs, concernant la plateforme d’orientation post-bac Parcoursup, le calendrier de transmission des notes initialement prévu est maintenu, avec deux phases :

  • une première en mars-avril avec les bulletins et notes de première (résultats des épreuves anticipées de français, épreuves de contrôle continu 1 et 2, spécialité abandonnée en fin de première) ainsi que les bulletins des premier et deuxième trimestres de terminale ;
  • une seconde phase en juin où toutes les notes retenues au titre des enseignements de spécialité seront transmises.

Pour rappel, les élèves ont jusqu’au jeudi 11 mars pour formuler leurs vœux d’orientation sur  Parcoursup.

Partager cet article :