Etudiant, pour louer un studio, vous devez payer un loyer de 302 € à Agen… et de 731 € à Paris

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Les étudiants privilégient les petites surfaces pour se loger.
Les étudiants privilégient les petites surfaces pour se loger. Les étudiants privilégient les petites surfaces pour se loger.

Etudiant, vous cherchez un logement pour l’année universitaire 2016-2017 ?

Entre les principales villes françaises, les différences de loyers peuvent aller du simple au triple, montre l’enquête publiée lundi 22 août par le site d’annonces immobilières Location-etudiant.fr.

En province, « l’évolution à la baisse du marché locatif des studios observée l’an passé se confirme puisque […] 85 % des villes étudiées connaissent une augmentation des loyers de moins de 3 % (vingt-deux villes sur vingt-six) », explique Brice Boullet, président de la plateforme.

Les loyers ville par ville

VilleLoyer moyen pour un studioLoyer moyen pour un deux-pièces
Agen 302 408
Aix-en-Provence 515 709
Annecy 493 702
Avignon 390 562
Bordeaux 478 601
Caen 382 532
Chambéry 415 591
Clermont-Ferrand 360 489
Dijon 302 408
Grenoble 418 575
Le Havre 399 436
Lille 468 605
Lyon 484 668
Marseille 450 602
Montpellier 449 606
Nantes 392 534
Nice 548 768
Orléans 371 504
Paris 731 € 1 301 €
Pau 347 471
Poitiers 331 448
Reims 392 488
Rennes 398 516
Rouen 400 532
Strasbourg 453 623
Toulon 416 540
Toulouse 444 551 €

De Paris à la proche-banlieue

« Malgré un sérieux ralentissement […] depuis deux ans dans la capitale [et l’entrée en vigueur de l’encadrement des loyers le 1er août 2015], les loyers sont stables cette année » à Paris, indique Brice Boullet.

Ce qui pousse de nombreux étudiants à chercher une location « en proche-banlieue », souligne le président de la plateforme.

Selon l’étude, le baromètre est établi à partir de « la variation moyenne des loyers constatée entre août 2015 et 2016 dans quarante-deux villes étudiantes françaises sur le site […]. Les données ont été calculées sur une base de 54 500 annonces de studios et deux-pièces regroupant des annonces de particuliers, d’agences immobilières et de résidences étudiantes ».

A lire aussi