Espace numérique patient : ce qui va changer pour vous

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
L’espace vous donnera accès à de nombreux services.
L’espace vous donnera accès à de nombreux services. L’espace vous donnera accès à de nombreux services.

Comme 28 millions de personnes, vous utilisez déjà votre compte Ameli sur le site de l’assurance-maladie ? Vous détenez un dossier médical partagé (DMP), expérimenté dans certaines zones géographiques et qui doit être généralisé en novembre 2018* ? À l’horizon 2022, vous pourrez disposer en plus d’un espace numérique patient, « sauf refus explicite » de votre part, précise le ministère des Solidarités et de la santé dans son dossier de présentation du plan « Ma santé 2022 », rendu public mardi 18 septembre par l’exécutif.

Cet espace vous donnera accès à de nombreux services. Vous y trouverez ainsi :

  • vos comptes-rendus d’hospitalisation ;
  • vos résultats d’examen ;
  • les documents déposés dans votre DMP ;
  • les informations concernant vos droits à l’assurance-maladie.

Prendre un rendez-vous en ligne

Vous serez également en mesure d’accéder « aux services de prise de rendez-vous en ligne » avec les médecins et les établissements de santé, une possibilité conçue pour lutter contre les « lapins » posés par certaines personnes. Plusieurs sites de prise de rendez-vous sont déjà ouverts.

Vous pourrez consulter par ailleurs « des informations utiles concernant l’offre de soins du territoire ». L’espace permettra également de bénéficier « des outils d’éducation et de prévention adaptés » à la situation du patient.

* Le DMP est testé dans les zones suivantes : Bas-Rhin, circonscription de la caisse primaire d’assurance maladie de Bayonne, Côtes d’Armor, Doubs, Haute-Garonne, Indre-et-Loire, Puy de Dôme, Somme et Val-de-Marne.

A lire aussi