Attention au départ : voici toutes les lignes de train de nuit exploitées en France 

4 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Gare de Nice-Ville
© Gwengoat

La ligne de train de nuit Paris-Aurillac va être à nouveau exploitée « d’ici deux ans », a confirmé le chef du gouvernement, Jean Castex, dans un courrier adressé vendredi 14 janvier « aux élus locaux » du Cantal, rapporte lundi la préfecture de ce département rural.

Suivant un « schéma de desserte qui reste à préciser », les trains sont susceptibles de marquer l’« arrêt aux gares aujourd’hui desservies par les TER, à savoir Puybrun, Bretenoux-Biars, Laval de Cère et Laroquebrou », les trois premières étant situées dans le Lot, la quatrième se trouvant dans le Cantal, indique le communiqué préfectoral.

« Au stade des travaux préliminaires qui ont pu être conduits par l’Etat avec les équipes de SNCF Voyageurs, la mise en œuvre de cette nouvelle desserte de nuit pourrait être assurée grâce à la recomposition du train de nuit Paris – Rodez/Toulouse (‘‘l’Occitan’’) », détaille la préfecture. Les voitures à destination d’Aurillac « seraient séparées à Brive-la-Gaillarde ».

« Lors de son intervention devant les maires du Cantal réunis en assemblée générale le 30 octobre dernier, le Premier ministre avait annoncé la réouverture du train de nuit entre Paris et Aurillac, tout en soulignant que la date de réouverture serait précisée très rapidement », rappelle la préfecture.

Le gouvernement souhaite poursuivre la renaissance du train de nuit. « Je souhaite que nous ayons une dizaine de lignes nationales de train de nuit à l'horizon 2030 », a fait savoir le 12 décembre le ministre délégué chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, cité par l’Agence France-Presse (AFP).

Une série de lignes ont rouvert en 2021. Seules étaient maintenues depuis 2017 les lignes nocturnes Paris – Rodez/Latour-de-Carol/Cerbère par Toulouse et Paris – Briançon. La ligne entre la capitale et Briançon avait néanmoins connu une fermeture au cours de l’année dernière, pour être modernisée et rouvrir le 11 décembre dernier. 

Paris – Nice

Un aller-retour quotidien est proposé entre Paris et Nice, depuis une inauguration le 21 mai 2021. Le départ de la gare d’Austerlitz se fait à 20 heures 52, selon le site Oui.sncf. Les gares desservies sont :

  • Marseille Blancarde (6 heures 18) ;
  • Toulon (7 heures 08) ;
  • Les Arcs Draguignan (7 heures 58) ;
  • Saint Raphaël Valescure (8 heures 16) ;
  • Cannes (8 heures 41) ;
  • Antibes (8 heures 52).

L’arrivée à Nice est prévue à 9 heures 11.

Dans le sens du retour, le train quitte Nice à 19 heures 16. Il s’arrête ensuite à :

  • Antibes (19 heures 30) ;
  • Cannes (19 heures 46) ;
  • Saint Raphaël Valescure (20 heures 10) ;
  • Les Arcs Draguignan (20 heures 28) ;
  • Toulon (21 heures 13) ;
  • Marseille Blancarde (21 heures 56) ;

Le train doit arriver à la gare d’Austerlitz à 6 heures 55.

Le Pyrénéen

Le Pyrénéen propose plusieurs destinations. Depuis une inauguration le 12 décembre dernier, un aller-retour quotidien est proposé entre Paris et Lourdes. Du lundi au vendredi, le départ de Paris a lieu à 21 heures 14, pour une arrivée à Lourdes à 7 heures 43. Le week-end, le départ de la capitale est à 21 heures 51, pour une arrivée à Lourdes à 7 heures 43.

Depuis Lourdes, le départ a lieu à 19 heures 56 tous les jours, pour une arrivée à Paris à 7 heures 09 du lundi au vendredi, à 6 heures 30 le week-end.

Le Pyrénéen peut également aller jusqu’à Latour-de-Carol (Pyrénées-Orientales).

Durant les vacances scolaires et certains week-ends, un Intercités de nuit part de la gare d’Austerlitz à 21 heures 14 pour arriver à Cerbère (Pyrénées-Orientales) à 9 heures 26.

Les espaces proposés aux voyageurs

Trois espaces principaux sont proposés aux voyageurs :

  • compartiment de 4 couchettes, en 1re classe, à partir de 39 € ;
  • compartiment de 6 couchettes, en 2de classe, à partir de 29 € ;
  • voiture place assise, à partir de 19 €.

Il est en outre possible de réserver :

  • un espace privatif, pour obtenir la totalité d’un compartiment en 1re ou en 2de classe, le service étant disponible à partir de 45 € et non accessible en période de forte affluence ;
  • un compartiment dame seule, un service gratuit permettant aux femmes voyageant seules ou avec de jeunes enfants, de partager, avec d’autres femmes, des compartiments situés en 2de classe. 

En raison de l’épidémie de Covid-19, l’occupation des compartiments couchettes est limité à quatre voyageurs. Les voitures à sièges inclinables sont occupées à raison d’une place sur deux.

Où acheter votre billet ?

Les billets pour un train de nuit peuvent être achetés sur le site et l’application OUI.sncf, dans les gares, les boutiques et les agences agréées SNCF.

Paris – Vienne

Trois allers-retours hebdomadaires sont proposés entre Paris et Vienne, dans le cadre de cette ligne exploitée par la SNCF et la compagnie autrichienne ÖBB, inaugurée le 13 décembre 2021 :

  • les mardi, vendredis et dimanches dans le sens France-Autriche (départ à 19 heures 30, arrivée à 10 heures) ;
  • les lundis, jeudis et samedis dans le sens Autriche-France (départ à 19 heures 42, arrivée à 10 heures).

Des cabines simples, doubles ou triples non mixtes sont proposées à partir de 89,9 €.

Les compartiments couchettes sont disponibles pour quatre personnes ou pour six personnes, à un prix minimal de 49,9 € (une place gratuite pour un enfant jusqu’à 5 ans).

Des places assises sont proposées pour 29,9 €.

Quatre autres lignes nocturnes européennes doivent ouvrir prochainement :

  • Zurich – Rome via Milan en décembre 2022 ;
  • Paris – Berlin en décembre 2023 ;
  • Bruxelles – Berlin en 2023 ;
  • Barcelone – Zurich en décembre 2024.
A lire aussi