Pailles, couverts, touillettes... De nouveaux produits en plastique jetables interdits dès le 1er janvier 2021

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Harry Wedzinga

En 2021, la guerre lancée depuis plusieurs années par les autorités contre le plastique à usage unique continue et s’accélère même. Après les sacs en plastique jetables en janvier 2017, ce fut au tour des coton-tiges et d’une partie de la vaisselle jetable mise à disposition en janvier 2020.

Dès le 1er janvier 2021, une nouvelle catégorie de produits vient s’ajouter à la liste des interdictions. Selon la loi, ces interdictions concernent la mise à disposition des « gobelets, verres et assiettes jetables de table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique, sauf ceux compostables en compostage domestique et constitués, pour tout ou partie, de matières biosourcées ».

Adieu donc aux touillettes en plastique jetable, confettis et autres boîtes de kebab en polystyrène en 2021. Tous ces produits pourront bien sûr continuer à être fabriqués, mais dans d’autres matières plus respectueuses de l’environnement : bois, carton ou même plastique réutilisable. Toutefois, un délai de six mois a été accordé aux distributeurs pour écouler leurs stocks.

Objectif 2040

Prévue par plusieurs lois depuis 2015, la mise au ban progressive des objets en plastique à usage unique de notre quotidien doit se poursuivre jusqu’en 2040 avec l’objectif de totalement les bannir. Tubes de dentifrice, bouteilles de gel douche et de shampoing, bidons de lessive et d’assouplissant, pots de yaourt… La liste des prochaines cibles est longue et oblige les industriels à s’adapter en conséquence.

Une responsabilisation qui touche également les consommateurs qui voient leurs habitudes de vie chamboulées par les impératifs écologiques. Selon le gouvernement, une centaine de milliards de produits en plastique à usage unique sont mis sur le marché chaque année. De façon générale, plus de 80 % des plastiques mis en circulation deviennent des déchets au bout d'un an.

A lire aussi