Pailles, couverts, assiettes… Ces produits jetables en plastique interdits dès le 3 juillet

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Wachiwit

Après les sacs en plastique légers, Bruxelles s’apprête à franchir une nouvelle étape dans la chasse aux plastiques. Dès le 3 juillet prochain, huit produits à usage unique en plastique seront bannis de l’Union européenne, avec l’entrée en vigueur de la directive européenne sur les plastiques à usage unique adoptée en mars 2019.

L’interdiction de mise sur le marché concerne les cotons-tiges, les couverts, les assiettes, les pailles, les bâtonnets mélangeurs pour boissons, les tiges pour ballon de baudruche, les produits oxo-dégradables (contenant un additif qui les dégrade en micro-fragments de plastique qui ne peuvent plus être collectés) ainsi que les gobelets et contenants alimentaires en polystyrène expansé type boîtes à kebab. Ces produits représentant 70 % des déchets marins en Europe, selon la Commission européenne. Ces articles devront désormais être fabriqués uniquement à partir de matériaux plus respectueux de l’environnement comme le bois, le carton ou même le plastique recyclable.

En France, ces produits sont déjà proscrits depuis le 1er janvier 2021, avec une tolérance jusqu’au 1er juillet afin de laisser le temps aux entreprises d’écouler leurs stocks, à condition qu’il s’agisse d’objets fabriqués ou importés avant 2021.

La directive européenne fixe aussi aux Etats membres un objectif de collecte de 90 % des bouteilles en plastique d’ici 2029 et les bouteilles en plastique commercialisés dans l’Union européenne devront avoir une teneur en matériaux recyclés d’au moins 25 % d’ici 2025 et d’au moins 30 % d’ici 2030.

D’ici le 3 juillet, les Etats membres de l’UE devront avoir transposé au niveau national les dispositions de la directive et déterminer leur régime de sanctions applicable aux producteurs en cas de violations des mesures.

Les prochaines étapes en France

De son côté, la France a fixé ses propres objectifs dans la lutte contre les plastiques à usage unique. Dès le 1er janvier 2022, les sachets de thé en plastique et les jouets en plastique des fast-foods seront interdits. La chaîne McDonald’s a anticipé la mesure en retirant définitivement depuis le 10 février dernier, les jouets offerts dans les menus "Happy Meal". Il est également prévu d’interdire la distribution gratuite de bouteilles plastiques dans les établissements recevant du public et dans les entreprises. Tous devront s’équiper de fontaines à eau.

En janvier 2023, la vaisselle jetable dans les fast-foods devra également être remplacée par des récipients réutilisables. A partir de 2025, les contenants alimentaires de cuisson et de réchauffe en plastique ne seront plus autorisés dans les cantines scolaires, universitaires et les crèches. Dans les collectivités territoriales de moins de 2 000 habitants, les dispositions sont applicables au plus tard le 1er janvier 2028. Enfin, d’ici 2040, les plastiques à usage unique seront totalement interdits dans l’Hexagone.

A lire aussi