Forfait réparation, prime à l’achat d’un VAE… L’Etat renforce le soutien au vélo

Le forfait de 50 euros, hors taxes, pour la réparation de vélo sera prolongé jusqu’à la fin de l’année et les primes pour l’achat d’un vélo à assistance électrique, versées par certaines collectivités, seront doublées pour les ménages modestes.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Razvan

Depuis le déconfinement, la pratique du vélo connaît un engouement sans précédent. La fréquentation des pistes cyclables a augmenté au cours des huit premiers mois de l’année d’environ 29 % par rapport à la même période en 2019, selon un rapport de l’association Vélo & Territoires publié début septembre et basé sur un échantillon national de 182 compteurs représentatifs. L’augmentation est spectaculaire en milieu urbain, avec une hausse moyenne de 33 %, contre 20 % dans les zones périurbaines et 18 % en milieu rural.

L’aide de 50 € pour faire réparer son vélo est prolongée jusqu’au 31 décembre 2020

La France est en train de vivre « un moment vélo » et l’exécutif compte bien le faire durer. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, et son homologue aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, ont annoncé lundi 14 septembre la prolongation de l’opération "coupde pouce vélo" jusqu’à la fin de l’année.

Ce dispositif, mis en place le 11 mai dernier, propose une aide de 50 € maximum (hors taxes), prise en charge par l’Etat, pour faire réparer sa bicyclette ainsi que des cours en vélo-école pour réapprendre à circuler à vélo.

Depuis son lancement, il connaît un véritable succès puisqu’il a déjà permis la réparation de 620 000 vélos à travers toute la France et la participation de plus de 1 500 cyclistes à un stage de remise en selle. Le gouvernement a donc décidé d’ajouter, dans le cadre du plan de relance de l’économie, 20 millions d’euros supplémentaires au dispositif pour atteindre 80 millions d’euros. Il espère arriver à un million de réparations d’ici la fin de l’année.

Les primes à l’achat d’un vélo électrique doublées pour les plus modestes

L’Etat va, par ailleurs, doubler, pour « les ménages modestes », les primes mises en place par les collectivités pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE). L’Etat apportera jusqu’à 200 €. De nombreuses villes et régions (Paris, Lyon, Marseille, métropole de Bordeaux, etc.) subventionnent, jusqu’à 600 €, l’achat d’un vélo électrique.

Développement d’infrastructures cyclables

Le plan de relance de l’économie, présenté début septembre, prévoit une enveloppe de 200 millions d’euros sur deux ans en faveur du vélo, dont 100 millions seront délégués aux régions, afin notamment d’équiper 1 000 gares en stationnements sécurisés et de développer 600 projets de pistes cyclables.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :