Covid-19 : la ministre de la Santé « demande aux Français de remettre le masque dans les transports » 

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Dans un métro parisien, le 15 mai. - Quentin De Groeve / Hans Lucas via Reuters Connect

La ministre de la Santé et de la prévention, Brigitte Bourguignon, a appelé lundi 27 juin les usagers des transports publics à porter le masque, pour limiter la propagation de la pandémie de Covid-19, en forte hausse.

« Je n’irai pas jusqu’à l’obligation, mais en tout cas, je demande aux Français de remettre le masque […] dans les transports », a indiqué au micro de RTL Brigitte Bourguignon, jugeant qu’il est « quasiment d’un devoir citoyen de se protéger et de protéger les autres ». Interrogée pour savoir s’il fallait porter le masque « dans tout ce qui est situation à risques, c’est-à-dire le métro, le train, la salle de réunion, les magasins », la ministre de la Santé a répondu : « Bien sûr, les endroits clos, où on est en promiscuité trop directe. Oui, je ne fais pas que le recommander, je le demande, même. »

Pour Brigitte Bourguignon, le pays se trouve confronté à « une espèce de passage où il faut qu’on fasse très attention à soi-même, à cette reprise qui est ici évidente ». La ministre de la Santé a rappelé la diminution « avec le temps » de « l’efficience du vaccin » et la « transmission très rapide » du « variant » Omicron. Brigitte Bourguignon, défaite le 19 juin à l’élection législative dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais, doit démissionner du gouvernement, suivant un usage politique.

Depuis le 16 mai, le port du masque n’est plus obligatoire dans les transports publics ainsi que dans tous les autres lieux clos, à l’exception des établissements de santé et médico-sociaux.

Les hospitalisations sont en hausse

Selon un « point épidémiologique » publié le 23 juin par Santé publique France, « la circulation du SARS-CoV-2 poursuit sa progression sur l’ensemble du territoire métropolitain ». L’organisme a constaté « une augmentation des nouvelles hospitalisations », tout en estimant « que la couverture vaccinale pour les doses de rappel reste notablement insuffisante ».

« Il est primordial d’appliquer à titre individuel les gestes barrières dont le port du masque (en présence de personnes fragiles et en cas de promiscuité dans les espaces fermés ou lors de grands rassemblements), le lavage des mains et l’aération fréquente des lieux clos », d’après Santé publique.

POUR ALLER PLUS LOIN