Coups de pouce isolation et chauffage : vous avez deux mois de plus pour achever vos travaux

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© vitranc

Bonne nouvelle si vous avez engagé des travaux d’isolation de votre logement ou de remplacement de chaudière éligibles aux primes « coups de pouce » du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) amenées à disparaître. Le gouvernement a annoncé le 8 septembre dernier prolonger de deux mois le délai pour achever les travaux. Les ménages et artisans ont ainsi jusqu’au 30 novembre, au lieu du 30 septembre, pour les terminer. Attention, seuls sont concernés les chantiers dont les devis ont été signés avant le 1er juillet.

Cette décision a été prise pour compenser les difficultés d’approvisionnement en matières premières, produits de construction et équipements rencontrées depuis le printemps dernier par les professionnels. « Compte-tenu des retards de livraisons, de nombreux ménages auraient pu perdre le bénéfice des « coups de pouces », mettant en difficulté les artisans engagés auprès d’eux », explique l’exécutif dans un communiqué. Une fois les travaux achevés, les particuliers doivent, en effet, envoyer les factures et l’attestation sur l’honneur du professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE) au fournisseur d’énergie choisi dans un délai de 3 à 6 mois pour bénéficier de la prime.

Fin de certains coups de pouce

Au printemps dernier, le ministère de la Transition écologique avait annoncé réduire ou mettre fin à certaines primes « coups de pouce », notamment pour le remplacement d’une ancienne chaudière au charbon, fioul ou gaz par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique et pour l’isolation des combles et planchers, pour réorienter le marché vers « des rénovations plus ambitieuses ». Il avait été acté que ces primes ne pourraient concerner que les travaux dont les devis avaient été signés par le client avant le 1er juillet et achevés avant le 30 septembre. Seul un coup de pouce « isolation », sans les offres à 1 euro, a été maintenu pour les travaux engagés avant le 30 juin 2022, avec des barèmes moins avantageux.

Le rallongement du délai « ne change en rien les orientations fondamentales prises pour des aides plus efficaces et plus justes, et notamment la fin de l’isolation à 1 euro en raison des dérives que celle-ci a pu générer », a expliqué Emmanuelle Wargon, la ministre en charge du Logement.

A noter

Le délai d’achèvement des travaux avait déjà été prolongé jusqu’au 8 février 2022 pour les opérations engagées avant le 9 février 2021.

 

A lire aussi