Cumul du RSA avec un emploi : un département offre une prime supplémentaire de 150 €

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Lordn

Alors que la haute saison estivale approche, les employeurs peinent à recruter des salariés saisonniers. Si les restaurateurs sont les plus touchés, les agriculteurs et viticulteurs manquent aussi de bras. Pour faire face à la pénurie de main d’œuvre, le conseil départemental du Loir-et-Cher a décidé de mettre en place, à titre expérimental, une bourse « Reprise emploi saisonnier », rapporte le quotidien La Nouvelle République.

Lever les freins à la reprise d'activité

D’un montant forfaitaire de 150 euros, cette aide s’adresse aux personnes domiciliées dans le département, ayant un projet d’insertion sociale et professionnelle, reprenant une activité salariée dans le domaine agricole et viticole, et répondant à des critères de ressources. Il faut avoir un quotient familial inférieur à un certain montant et être inscrit à Pôle emploi ou à la plateforme départementale Job41. Ouverte jusqu’au 31 décembre 2022, elle est versée en une seule fois, directement au travailleur, sous forme d’un virement bancaire. Son but est de lever les « freins financiers liés aux frais engendrés par une reprise d'activité », tels que l'achat de chaussures, les repas etc.

Cette bourse temporaire vient en complément du dispositif de cumul du Revenu de solidarité active (RSA) avec un emploi saisonnier. Depuis l’été 2019, le Loir-et-Cher autorise les allocataires à cumuler leur allocation avec un salaire, en travaillant dans certains secteurs en tension (bâtiment, hôtellerie-restauration, agriculture et viticulture, aide à la personne, etc.). Grâce à ce dispositif, ils peuvent continuer à percevoir le RSA en totalité pendant six mois maximum.

Les départements où il est possible de cumuler le RSA avec un emploi saisonnier

Et ce n’est pas le seul département à autoriser ce cumul ! Le dispositif est déjà expérimenté dans plusieurs territoires depuis plusieurs années. C’est par exemple le cas dans l’Aude, où il est possible de cumuler le RSA avec un emploi dans les secteurs de l’hôtellerie-restauration, de l’agriculture, du BTP ou des services à la personne dans la limite de 300 heures annuelles payées au Smic.

Ou bien encore dans le Nord, où le cumul est possible durant 3 mois, à condition de reprendre une activité dans les emplois saisonniers, le numérique, les services aux personnes âgées ou le secteur de l’industrie. Le département d’Ille-et-Vilaine devrait également bientôt le proposer. Renseignez-vous auprès de votre conseil départemental !

La réforme du RSA de Macron compromise ?

Pendant la campagne présidentielle, le président-candidat Emmanuel Macron avait proposé de conditionner le versement du RSA à un minimum d’activité de 15 à 20 heures hebdomadaires permettant d’aller vers l’insertion professionnelle. Ces activités pourraient prendre la forme de sessions de formation ou d’activités d’engagement au service de l’intérêt général. Mais faute d’avoir obtenu la majorité absolue aux élections législatives dimanche 19 juin, la réforme nécessitera le soutien des Républicains pour être adoptée. Ces derniers devraient logiquement la voter puisque cette mesure figurait dans le projet présidentiel de la candidate LR Valérie Pécresse.

A lire aussi