Reconduction de la prime Macron pour "tous les salariés"

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Jean Castex a annoncé la reconduction de la prime Macron à l'issue de la conférence sociale
© Capture / Dossier Familial

A l'origine, la "prime exceptionnelle de pouvoir d'achat" devait répondre à une crise du pouvoir d'achat soulignée par le mouvement des gilets jaunes en 2018. La "prime Macron" a retrouvé une pertinence avec la crise sanitaire de 2020, où elle a bénéficié à 5 millions de salariés, qui ont reçu, en moyenne, 458 € net d'impôts. 

On la croyait oubliée pour 2021 (on pensait aussi oublier le Covid...), la voilà qui revient par la petite porte, ou plutôt au détour d'une intervention du Premier ministre Jean Castex, à l'issue de la troisième conférence du dialogue social. La prime Macron est bien reconduite cette année, et pour tous les salariés : "Nous autorisons une prime de 1000 € défiscalisée et sans cotisation sociale."

Une prime Macron de 1 000 €, voire jusqu'à 2 000 €

Son principe est simple : il s'agit d'une prime défiscalisée et sans cotisations sociales (donc sans aucun versement à l'Etat, ni de la part de l'entreprise, ni de la part du salarié). Elle est versée aux salariés par leur entreprise, selon le bon vouloir de cette dernière et n'a donc rien d'obligatoire. De nombreux employeurs y ont toutefois vu, l'année dernière, l'opportunité de récompenser certains de leurs salariés à moindre frais. 

Son montant pourra atteindre jusqu'à 1 000 € pour toutes les entreprises, sans conditions. "Il sera possible d'en augmenter le montant jusque 2000 € pour les entreprises et les branches qui auront soit conclu un accord d'intéressement d'ici la fin de l'année, soit ouvert une négociation sur la valorisation des métiers de deuxième ligne", que Jean Castex a qualifiés de "bénéficiaires privilégiés".

 

Dans la même allocution, Jean Castex a également annoncé le maintien des aides à l'apprentissage jusqu'à la fin de l'année. 

A lire aussi