Pôle Emploi devrait recruter des milliers de CDD

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Weedezign

Ce renfort d'effectifs prévoit entre 3 000 et 5 000 embauches en CDD de 18 mois, organisées en deux ou trois phases de recrutement étalées sur 2020 et 2021, d'après le quotidien Les Échos

Du côté de Pôle emploi, la direction de ce dernier ainsi que ses représentants du personnel se sont réunis pour voir comment organiser ces embauches, sur la base d'une répartition par agence. En fonction de l'évolution du chômage, les recrutements seraient compris entre 3000 et 5000 sur 2020 et 2021.

Des CDD pour surcroît d'activité

« Les recrutements pourraient démarrer mi-septembre, à raison de 2 ou 3 par agence. Il y a urgence », confirme-t-on en interne. Il s'agira de CDD de 18 mois pour motif de surcroît d'activité. Les postes auront pour objectif l'accompagnement des demandeurs d'emploi, mais aussi leur indemnisation. 

Cette augmentation des effectifs au sein de l'opérateur public s'inscrit dans le cadre du plan de relance économique initié par le gouvernement et dont la présentation a été reportée d'une semaine. Cette dernière initialement prévue pour le mardi 25 août, est finalement à la semaine suivante, selon l'annonce faite ce samedi 22 août par Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. 

4,2 millions de demandeurs d'emploi fin juin

Malgré la reprise économique qui a pu s'observer après le déconfinement, le chômage demeure cependant à un niveau élevé dans le pays avec un total de 4,2 millions demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A) inscrits à Pôle Emploi fin juin. Cela représente une augmentation de 800 000 personnes en demande d'emploi au deuxième trimestre. 

L'opérateur public espère pouvoir faire face à cette situation de hausse du chômage, résultant de la crise sanitaire, en augmentant ses effectifs. Rappelons qu'avant la crise, l'organisme public était déjà bien surchargé, avec des portefeuilles conséquents pour les conseillers emploi. 

Un dispositif d'aide à la formation mis en place

Par ailleurs, pour lutter contre le chômage et les conséquences économiques et sociales de la crise du Covid-19, le gouvernement a mis en place un dispositif temporaire de financement à 100 % de la formation, pour qui souhaite acquérir plus de compétences. 

Le Ministère du travail a confirmé ce dispositif d'aide à la formation du Fonds National pour l'Emploi afin de permettre à chaque Français de pouvoir continuer à se former en temps de crise, quel que soit son secteur d'activité.

 

A lire aussi