Masque grand public : la Poste ouvre une plateforme de e-commerce pour les entreprises de moins de 50 salariés

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Chadchai Krisadapong

« J'invite toutes les entreprises, quand leurs moyens le leur permettent, à veiller à équiper leurs salariés [en masques]. C'est une condition de la reprise », a déclaré mardi 28 avril le premier ministre Edouard Philippe, devant l'Assemblée nationale lors de sa présentation du plan de déconfinement.

Pour les y aider, le secrétariat d’Etat auprès du ministère de l’Economie et des Finances a confié à La Poste la commercialisation et la distribution de 10 millions de masques lavables, correspondant à 200 millions d’utilisations uniques, auprès des petites et très petites entreprises.

Une masques-pme.laposte.fr, développée par Docaposte, filiale numérique de La Poste, doit être ouverte ce jeudi 30 avril pour faciliter la distribution. Elle s’adresse aux entreprises de moins de 50 salariés ressortissantes des réseaux des chambres de commerce et d’industrie (CCI) et des chambres de métiers et de l’artisanat (CMA), quel que soit leur secteur d’activité. Le dispositif est ouvert aux entreprises de métropole et d’outre-mer.

Un délai d’attente entre deux commandes

Concrètement, les entreprises de 10 à 49 salariés pourront passer commande à partir de samedi 2 mai et celles de moins de 10 salariés, à partir de lundi 4 mai. Après s’être connectées et identifiées sur la plateforme, elles pourront passer leur commande de masques en fonction de leur nombre de salariés. Le paiement se fera directement en ligne et la livraison s’effectuera sans contact physique ni signature. « Pour fluidifier la diffusion des masques, un délai minimal est fixé entre deux commandes passées par une même entreprise », précise le ministère de l’Economie et des Finances dans un communiqué.

Des masques en tissu lavables et réutilisables 20 fois

Les masques vendus sont fabriqués dans le respect des spécifications fixées par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Association française de normalisation (Afnor). Ils sont en textile à filtration garantie (plus de 90% des particules d’une taille égale ou supérieure à 3 microns) et sont lavables et réutilisables 20 fois. Concernant leur prix, il n’a pas encore été communiqué.

Ce service s’ajoute à la plateforme solidaire de l’Afnor, Masques-barrieres.afnor.org, qui s’adresse aux salariés, entreprises et organismes publics, et aux autres points de vente de masques barrières que sont les pharmacies, les bureaux de tabac et les supermarchés.

A lire aussi