Le salaire des fonctionnaires va augmenter au 1er juillet

Contenu ajouté à votre liste de lecture

Voir mes favoris

Contenu supprimé de votre liste de lecture

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Magali Cohen / Hans Lucas via Reuters Connect

Près de 6 millions de fonctionnaires verront leur rétribution augmenter dès le mois prochain : le ministère de la Fonction publique a dévoilé, ce mardi 28 juin, l'ampleur du dégel du point d'indice, qui sert de base de calcul à la rémunération de l'ensemble des agents publics. 

Le gouvernement avait promis, il y a plusieurs mois, de réévaluer le salaire des fonctionnaires après plusieurs années de gel. L'enjeu : aider cette catégorie de la population affectée, comme tous les Français, par les effets de l'inflation générale des prix. 

+3,5 % de salaire dès le 1er juillet

Ainsi, Stanislas Guérini, le ministre de la Fonction publique, a acté une hausse du point d'indice de 3,5 %, décidée après concertation avec l'ensemble des représentants syndicaux. Cette augmentation est la plus importante en 37 ans, affirme le ministre, ex-patron de La République en Marche (LREM), le parti présidentiel. 

Toujours selon l'exécutif, plus aucun agent public ne sera rémunéré au niveau du Smic grâce à cette mesure, dont les conséquences sur la fiche de paie seront visibles en juillet ou en août. Le coût d'une telle hausse du traitement des fonctionnaires est estimé à 7,5 milliards d'euros, partagé entre l'État et les collectivités territoriales. 

La CGT réclame plus

Si les syndicats saluent dans l'ensemble « l'effort » du gouvernement, les représentants de la CGT ont d'emblée réclamé une hausse des salaires plus importante : « Pour nous, le minimum est une augmentation de 10 % avec rétroactivité au 1er janvier 2022 et indexation à l'inflation », a réagi Céline Verzeletti, co-secrétaire générale de l'UFSE-CGT, citée par nos confrères du Point

Du côté de la CFDT, on se réjouit de cette « hausse inédite », tout en soulignant « le contexte d'inflation tout aussi inédit ».

Sujets associés

POUR ALLER PLUS LOIN