Jeunes à la recherche d’un emploi : découvrez le volontariat territorial en administration

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Franco Lucato

Le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé le 14 avril le lancement du volontariat territorial en administration (VTA). En 2021, 200 VTA seront aidés par l’État.

Un contrat de mission pour les jeunes diplômés

Il s’agit d’un contrat de travail à durée déterminée de 12 à 18 mois, représentant au minimum 75 % d'un temps plein. Le montant de la rémunération est laissé à la discrétion de l’employeur, mais ne peut être inférieur au minimum légal.

Ce dispositif s'adresse aux jeunes âgés de 18 à 30 ans diplômés d'un Bac +2 minimum, par exemple en droit public ou droit des collectivités locales, gestion de projets, urbanisme, ingénierie des travaux publics ou développement territorial, géographie...

La personne recrutée est chargée d’une mission d’ingénierie de projet pouvant comporter différents objectifs, notamment :

  • la réalisation d’un plan stratégique d’investissement pluriannuel ;
  • la réalisation d’un projet de territoire, en particulier dans le cadre de l’élaboration des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) ;
  • le soutien au déploiement des programmes de l’Agence nationale de la cohésion des territoires ;
  • la préparation des dossiers de subvention des différents financeurs (État, Union européenne, collectivités territoriales, etc.) et l'appui aux équipes et aux élus dans le montage des projets ;
  • la réalisation d’une veille juridique et financière, notamment pour identifier les financements accessibles.

Des missions en zone rurale

Le volontariat doit avoir lieu dans une collectivité territoriale rurale, essentiellement :

  • un établissement public de coopération intercommunale ;
  • une commune ;
  • un pays et pôle d’équilibre territorial et rural (PETR), notamment s’ils participent à l’élaboration des contrats de relance et de transition écologique (CRTE) ;
  • à titre plus exceptionnel, des structures portant des postes mutualisés pour le compte de plusieurs collectivités peuvent bénéficier de ce dispositif.

Comment postuler ?

Les offres de VTA, une quarantaine en ce moment, peuvent être consultées sur la plateforme Vta.anct.gouv.fr. Elles sont classées par thématique, par durée et par département. Les principales missions du poste y sont précisées, le profil recherché, le niveau de diplôme, la date de début de la mission et les conditions pour postuler.

Comment déposer une offre ?

La collectivité peut envoyer sa fiche de poste VTA à la préfecture de son département et à l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) qui publie l’annonce sur la plateforme Vta.anct.gouv.fr.

Une fois que la collectivité a recruté un candidat, elle en informe le préfet et l'ANCT. Elle dépose une demande d’aide et signe le contrat de travail et la charte d’engagement. L’aide forfaitaire de 15 000 euros lui est versée dans les trois mois suivant la signature du contrat.

 

A lire aussi