Entreprise : les salariés ne pourront plus porter de masques artisanaux

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© boggy22

Les masques en tissu artisanaux au travail, c’est bientôt terminé. Jugés par le Haut conseil de la santé publique (HCSP) insuffisamment filtrants face aux variants du coronavirus plus contagieux, le secrétaire d’État chargé de la Santé au travail, Laurent Pietraszewski, a annoncé, dimanche 24 janvier, leur interdiction prochaine sur le lieu de travail.

« Le gouvernement suit scrupuleusement les recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) depuis le début de la crise », a déclaré Laurent Pietraszewski sur Franceinfo, ajoutant que le protocole sanitaire « prévoira très vite que les masques artisanaux ne sont pas requis en entreprise ». Il sera adapté « après, comme à chaque fois, en avoir discuté avec les partenaires sociaux ».

Trois types de masques autorisés

Seuls trois types de masques pourront, en principe, être portés en entreprise : les masques chirurgicaux (issus du monde médical, avec une face bleue et une face blanche), les masques FFP2 (les plus protecteurs) et les masques en tissu industriels dits "de catégorie 1". Les masques en tissu industriels "de catégorie 2", qui ne filtrent que 70 % de particules, contre 90 % pour ceux "de catégorie 1", et ceux fabriqués de manière artisanale, qui ne sont pas testés en termes de performance, ne pourront plus être utilisés.

Un décret préconisant de ne plus porter ces masques dans l’espace public doit également être publié très prochainement. Une décision critiquée par l’Académie nationale de médecine qui considère que cette mesure « manque de preuve scientifique ». Elle estime que les masques en tissu, faits maison, sont toujours efficaces, même contre les variants du Covid-19, dès lors qu’ils sont correctement portés et préconise plutôt de bien respecter les gestes barrières.

A lire aussi