Déclaration de politique générale : les annonces de Jean Castex

Le Premier ministre a tracé, mercredi à l’Assemblée nationale, les grandes lignes de son action à la tête du gouvernement.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
6mn de lecture
Jean Castex
Jean Castex a prononcé mercredi sa déclaration de politique générale dans l’hémicycle du Palais Bourbon. © Gonzalo Fuentes – Reuters

Jean Castex a prononcé mercredi 15 juillet sa déclaration de politique générale devant les députés. Le Premier ministre s’est exprimé dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale au lendemain d’un entretien accordé à TF1 et à France 2 par Emmanuel Macron, qui l’avait nommé à ce poste le 3 juillet, en remplacement d’Edouard Philippe. Cette déclaration doit être suivie d’un débat puis d’un vote, probablement favorable. Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a prononcé le même discours au Sénat. Le chef du gouvernement doit se rendre jeudi au Palais du Luxembourg pour refaire la déclaration, sans vote ultérieur.

Rendant « hommage au travail d’Edouard Philippe », saluant « le courage et le sang-froid avec lesquels » son prédécesseur « a affronté la crise » de son point de vue, Jean Castex a annoncé ou détaillé différentes mesures. Voici tout ce qu’il faut retenir de son discours.

Emploi des jeunes

Le Premier ministre a affirmé avoir « une obsession en tête, la lutte contre le chômage et la préservation de l’emploi » et souligné que 700 000 jeunes « vont bientôt se présenter sur le marché du travail ».

Les employeurs qui recrutent des jeunes pour une rémunération représentant au plus l’équivalent de 1,6 fois le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) auront droit à une exonération de cotisations patronales. Le chef du gouvernement a détaillé le dispositif exposé par Emmanuel Macron : l’aide ne s’appliquera qu’aux salariés de 25 ans au plus, le plafond d’exonération annuelle maximale devant être limité à 4 000 €. Des dispositifs d’exonération sont déjà prévus pour les bas salaires, quel que soit l’âge du salarié.

Jean Castex compte discuter vendredi prochain du « plan pour la jeunesse » avec les organisations syndicales et patronales qu’il réunit ce vendredi.

Il met également à l’agenda de cette réunion un aménagement de la réforme de l’assurance-chômage, dont plusieurs mesures doivent être mises en œuvre à partir du 1er septembre.

En fixant « un objectif de 200 000 places supplémentaires de formation en 2021, notamment au bénéfice des jeunes et des demandeurs d’emploi », le Premier ministre donne des gages de bonne volonté aux syndicats et au patronat.

Coup de pouce à l’ARS

Versée sous conditions de ressources, l’allocation de rentrée scolaire (ARS) va faire l’objet d’une revalorisation « exceptionnelle », a indiqué le chef du gouvernement. Le montant de ce coup de pouce atteindra 100 €, a indiqué Matignon à l’Agence France-Presse (AFP).

Dans l’enseignement supérieur, « les repas dans les restaurants universitaires seront à 1 € pour les étudiants boursiers ».

« La solidarité nationale doit jouer à plein pour éviter une crise sociale majeure et des drames humains et individuels désastreux », a justifié Jean Castex. « Le plan pauvreté lancé par le précédent gouvernement sera poursuivi et amplifié en fonction de l'évolution de la conjoncture ».

100 milliards pour l’économie

Le plan de relance de l’économie sera un autre sujet abordé au cours de la réunion avec les organisations syndicales et patronales vendredi. Son montant atteindra « au moins 100 Md€ », a annoncé mardi Emmanuel Macron. Le plan sera mis en œuvre « dès le début du mois de septembre », a précisé le chef du gouvernement.

Modération dans la distribution de dividendes

« Les entreprises qui bénéficieront d’aides au titre de ce plan ou qui s’inscriront dans le cadre de l’activité partielle de longue durée seront invitées à une stricte modération dans la distribution des dividendes, comme cela a été le cas pendant la crise sanitaire », a indiqué Jean Castex.

Une formulation qui exclut des mesures coercitives.

Mesures pour l’environnement

Sur l’ensemble du plan de relance, 20 Md€ seront consacrés à « la rénovation thermique des bâtiments, pour réduire les émissions des transports et de nos industries, pour produire une alimentation plus locale et durable, pour soutenir les technologies vertes de demain, comme les batteries, pour mieux recycler et moins gaspiller ». « Je crois en la croissance écologique, pas à la décroissance verte », a le Premier ministre.

Le chef du gouvernement a énuméré différentes mesures pour l’environnement en dehors du plan de relance, comme :

  • un moratoire pour l’installation de projets de centres commerciaux dans les zones périphériques ;
  • une régulation de la publicité pour réduire les incitations à la surconsommation des produits polluants.

Restauration du Commissariat général au plan

L’exécutif compte bien rétablir un Commissariat général au plan. « Nous avons progressivement perdu notre capacité à nous projeter dans le long terme, à planifier une politique économique, à identifier les gisements de croissance future, à définir une perspective. C’est la raison pour laquelle le président de la République souhaite la création rapide d’un Commissariat général au plan qui aura pour mission d’incarner et d’animer une telle politique », a expliqué le Premier ministre.

D’après plusieurs médias, Emmanuel Macron va nommer à la tête de cette structure François Bayrou, maire de Pau et président du Mouvement démocrate (MoDem), parti allié de La République en marche (LREM).

Réforme des retraites

Le Premier ministre est favorable à une réforme des retraites allégée par rapport à celle dont l’examen au Parlement a été suspendu en mars.

« En matière de retraite, la crise nous invite plus que jamais à poursuivre nos objectifs vers un système plus juste et plus équitable », a-t-il dit, voulant « la disparition à terme des régimes spéciaux ». Mais pour lui, la réforme destinée à créer un régime universel ne doit pas inclure de « mesure financière, appelée parfois paramétrique », donc durcissant les conditions d’accès à une retraite à taux plein.

Des juges de proximité

Le chef du gouvernement veut la mise en place, à compter de l’année prochaine, « dans les territoires », de « juges de proximité », une dénomination abandonnée en 2017. Ces magistrats devront sanctionner « les incivilités du quotidien ».

Une loi pour la recherche publique…

Préparé sous le gouvernement d’Edouard Philippe, le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche doit être présenté « au Conseil des ministres dès la semaine prochaine ». Il « permettra un réinvestissement massif de 25 M€ dans la recherche publique » pour les dix ans à venir.

… et une autre contre les séparatismes

Jean Castex a annoncé la présentation « en Conseil des ministres, à la rentrée », d’un texte « contre les séparatismes », afin d’« éviter que certains groupes ne se referment autour d’appartenances ethniques ou religieuses ». Le chef du gouvernement a affirmé son attachement à « la laïcité » et sa volonté de « lutter contre l’islamisme radical ».

Transformation du Conseil économique, social et environnemental

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) va être transformé en Conseil de la participation citoyenne.

Droit à la différenciation

Jean Castex souhaite « une loi organique » pour reconnaître « le droit à la différenciation » des collectivités territoriales.

Une tradition de la Ve République

Selon une tradition de la Ve République, un nouveau chef de gouvernement prononce une déclaration de politique générale devant les députés. « Le Premier ministre, après délibération du conseil des ministres, engage devant l’Assemblée nationale la responsabilité du gouvernement sur son programme ou éventuellement sur une déclaration de politique générale », prévoit l’article 49 de la Constitution.

df
Timour Aggiouri
Publié le

Partager cet article :