Covid-19 : votre employeur peut vous proposer un test antigénique

Les médecins, infirmiers et pharmaciens pouvaient déjà proposer les tests antigéniques. Désormais, vous pourrez aussi être dépisté en entreprise. Explications. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Taechit Taechamanodom

Il était jusqu'à présent interdit aux employeurs de proposer des tests de dépistage du Covid-19, cela est désormais encouragé par le gouvernement. 

Alors que la France est confinée et le télétravail plus qu'encouragé, certains salariés doivent toujours se rendre sur leur lieux de travail. C'est notamment le cas des salariés en première ligne, dans les commerces encore ouverts. Pour participer à la stratégie nationale de lutte contre l’épidémie, leurs employeurs vont pouvoir leur proposer des tests antigéniques (par prélèvement nasal). 

Des tests en entreprise, sur la base du volontariat

Les entreprises pourront désormais proposer aux salariés de réaliser des tests antigéniques. Proposer et non imposer : les tests ne pourront être procédés que sur les employés volontaires et dans le strict respect du secret médical. Aucun résultat ne saurait être dévoilé à l'employeur et le salarié reste responsable d'annoncer son éventuelle positivité au référent Covid, afin d'être mis à l'isolement. 

Plusieurs catégories de personnels sont habilitées à faire ces tests : médecins, infirmiers etc. Ils doivent être intégralement financés par l’employeur.

Où trouver les tests antigéniques de dépistage du Covid-19 ?

Pour pouvoir effectuer ces tests, les entreprises doivent s’équiper en tests antigéniques, dont les résultats peuvent être obtenus en 20 minutes, sans avoir recours à un laboratoire. La liste et les conditions d’utilisation sont précisées par le ministère de la Santé. Seuls les tests listé sont valables. 

« La mise en place de nouveaux tests rapides permet de répondre à la demande des employeurs d’être davantage associés à la stratégie de dépistage pour garantir un niveau maximal de protection  à leurs salariés sur leur lieu de travail et ne pas entraver la poursuite de l’activité économique. La mobilisation de toutes les parties prenantes de la société est essentielle pour venir à bout de l’épidémie » explique la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

 

df
Mathieu Sicard
Publié le

Partager cet article :