Covid-19 : pas de passe sanitaire en entreprise mais plus de télétravail en 2022

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Space_Cat - iStock

Sous l’impulsion du variant Omicron, bien plus contagieux que le variant Delta, les contaminations par le coronavirus repartent de plus belle à l’approche galopantes des fêtes de fin d’année. Et ce, bien que les écoles soient fermées en raison des vacances scolaires et que nombre de salariés sont en congés de fin d’année. 

Avec les réunions de famille à Noël, les fêtes du réveillon du Nouvel an et le retour généralisé en entreprise dès la rentrée, l’exécutif craint une explosion épidémique dès les premières semaines de l’année 2022. D’où l’urgence d’anticiper alors que de nouvelles restrictions sont toujours à l’étude en cette fin décembre. 

Consultez le guide pratique "Je cherche un emploi"
Consultez le guide pratique "Je cherche un emploi"
  • Une check-list pour ne rien oublier
  • Des outils pratiques
  • Tous les articles utiles
  • J'y vais

    3 à 4 jours de télétravail par semaine

    Ainsi, la ministre du Travail Elisabeth Borne a ouvert le bal de l’anticipation en recommandant officiellement aux entreprises de renforcer la pratique du télétravail, quand cela est possible. « Je demande aux entreprises de se préparer dès maintenant à renforcer le télétravail à la rentrée, donc le 3 janvier, avec une cible de trois jours minimum pour les postes qui le permettent, voire quatre jours quand c'est possible », a-t-elle ainsi déclaré ce mercredi 22 décembre au micro d’Europe 1

    Une recommandation officielle effectuée notamment sous l’impulsion des partenaires sociaux, qui ont réclamé à l’unisson un retour de telles mesures en début de semaine. En effet, tous les épidémiologistes s’accordent pour dire que le télétravail est l’une des armes les plus efficaces pour stopper la transmission du virus au sein de la population, contribuant tant à vider les bureaux que les transports en commun dans les grandes agglomérations. 

    Renforcement des contrôles

    Ce retour au télétravail massif annoncé par le gouvernement devrait également s’accompagner d’un renforcement prochain des contrôles menés par l’Inspection du Travail. Actuellement, 5000 inspections de ce type sont menées chaque mois en France, a rappelé Elisabeth Borne. 

    Des contrôles qui portent tant sur l’application effective du télétravail au sein des entreprises tout comme sur le respect du protocole sanitaire en vigueur : respect des jauges et des distances de sécurité, notamment. 

    Le passe sanitaire en entreprise écarté... pour l'instant

    La mesure était sérieusement envisagée à l'Élysée ces derniers jours, en parallèle de la création d'un passe vaccinal : le passe sanitaire pourrait devenir obligatoire au sein des entreprises, comme cela se pratique déjà en Italie ou en Allemagne. Toutefois, le gouvernement a écarté l'idée du projet de loi qui sera prochainement présenté au conseil des ministres puis soumis à l'Assemblée nationale, dès le 3 janvier. 

    A lire aussi