Confinement : une indemnité pour les enseignants ayant accueilli les enfants de soignants

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© Oranat Taesuwan

Les personnels de l’Education nationale vont avoir droit à un geste de l’Etat pour s’être mobilisés pendant le troisième confinement. Alors que les écoles, collèges et lycées étaient fermés pendant trois semaines en avril dernier, un service d’accueil avait été mis en place dans les établissements scolaires afin que les soignants et personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire (forces de l’ordre, agents des services de l’Etat, etc.) puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail. Un décret et un arrêté publiés le 2 juillet dernier au Journal officiel précisent que les agents publics de l’Education nationale qui ont participé à leur accueil vont toucher une indemnité journalière.

Qui est concerné ?

Cette indemnité journalière est attribuée aux agents publics relevant du ministère de l’Éducation nationale (enseignants, infirmiers scolaires, etc.) et aux maîtres agréés et délégués exerçant dans des établissements d'enseignement privés sous contrat qui ont assuré l’accueil des enfants entre le 6 et 10 avril 2021 et entre les 26 et 30 avril 2021.

Quel est le montant de l’indemnité ?

Le montant de l’indemnité est fixé à 75 € brut par jour travaillé pendant cette période. Elle peut être payée par demi-journée. Les indemnités journalières sont décomptées et versées mensuellement aux bénéficiaires. La prime devrait être versée à partir de septembre par les académies.

A lire aussi