Compte personnel de formation : bientôt une application mobile

Disponible à partir de novembre, l’application mobile « Mon compte formation » facilitera l’accès à la formation professionnelle. Les salariés pourront s’inscrire à une session en quelques clics.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© skynesher

Quatre ans après sa mise en place, le compte personnel de formation peine à décoller. Ce dispositif, auquel tous les actifs ont droit, permet de cumuler des droits à la formation tout au long de sa carrière. Mais sur les 33 millions de comptes CPF potentiels, seuls 7,8 millions ont été activés. Pour changer la donne, le ministère du Travail a décidé, avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, de faire évoluer le dispositif.

Depuis le 1er janvier 2019, le CPF n’est plus alimenté en heures mais en euros afin de rendre le droit à la formation plus lisible. Les salariés à temps plein acquièrent 500 € par an pour se former, soit 5 000 € sur dix ans (800 € et 8 000 € si votre qualification est inférieure au niveau CAP ou BEP).

Une appli mobile CPF

Mais la principale évolution sur laquelle compte le gouvernement pour dynamiser la formation aura lieu à l’automne avec le lancement d’une application mobile. Mise au point par la Caisse des dépôts, elle doit être disponible en novembre. Elle permettra aux salariés de connaître les droits acquis sur leur compte, les différentes formations certifiantes proposées dans leur bassin d’emploi ou leur région avec les dates des sessions possibles. Si une formation les intéresse, il leur suffira de cliquer pour s’inscrire et leur compte sera débité. Si le solde de leur compte n’est pas suffisant pour la financer, ils pourront compléter avec leur carte bancaire. Selon Le Figaro, les organismes de formation devront répondre à la demande en deux jours maximum. Les utilisateurs pourront évaluer les formations dispensées. Au cours de l’année 2020, les employeurs pourront cofinancer une formation demandée par leurs salariés en passant par l’appli mobile.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :