Chômeurs en fin de droits : vers une prolongation des allocations jusqu’au 30 juin

Une ordonnance prévoit de prolonger la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi arrivés en fin de droits depuis le 30 octobre jusqu’au 30 juin prochain. Le ministère du Travail pourra, toutefois, fixer une autre date par arrêté.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
© Regis Duvignau-Reuters

Bonne nouvelle pour les chômeurs arrivés en fin de droits depuis le 30 octobre 2020. Une ordonnance, publiée jeudi 11 février au Journal officiel, prévoit de prolonger le versement de leurs allocations chômage « jusqu’au dernier jour du mois civil au cours duquel intervient la fin de l'état d'urgence sanitaire », a repéré le site Capital.

Le Parlement ayant définitivement validé mardi 9 février la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin, cela signifie que les allocations chômage pourront être versées jusqu’au 30 juin. L’ordonnance précise, toutefois, que le ministère du Travail pourra, au vu de l’évolution de la situation sanitaire, fixer par arrêté une autre date à laquelle la prolongation des droits prend fin. Il pourra ainsi décider d’arrêter la mesure avant le 30 juin ou après.

Par ailleurs, si le gouvernement prend de nouvelles mesures sanitaires « ayant un impact significatif sur le marché du travail ainsi que sur les conditions de recherche d’emploi » comme un nouveau confinement, le ministère du Travail pourra fixer par arrêté une nouvelle date à compter de laquelle les demandeurs d’emploi qui épuisent leurs droits aux allocations peuvent bénéficier d’une prolongation.

Qui est concerné par la prolongation des droits à l’allocation chômage ?

Pour rappel, la prolongation de l’indemnisation concerne les demandeurs d’emploi, qui épuisent leur droit à l’une des allocations suivantes :

  • l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE - ancienne allocation chômage) ;
  • l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • l’allocation d’assurance à la charge des employeurs publics (fonctionnaires et contractuels de l’État, des collectivités locales...).

Aucune démarche particulière n’est nécessaire pour en bénéficier. La prolongation est accordée de manière automatique dès lors que les allocataires continuent à s’actualiser mensuellement sur le site de Pôle emploi, via l’application mobile « Mon espace » ou par téléphone au 3949.

A lire aussi

Partager cet article :