Chômeurs en fin de droits : une prorogation à hauteur de la durée du confinement

Les demandeurs d’emploi dont l’indemnisation devait arriver à expiration pendant le confinement vont bénéficier de cette mesure, a décidé l’exécutif. Leurs droits aux allocations chômage de Pôle emploi seront prorogés de la durée du confinement. 

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Chômage
© Ludovic Marin – Pool New – Reuters

Le confinement, qui a commencé le 30 octobre, pénalise les chômeurs. Les droits aux allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE) qui devaient prendre fin pendant le confinement vont être prorogés à hauteur de la durée de cette période, a appris Dossier Familial lors d’une conférence de presse donnée par le ministère du Travail jeudi 12 novembre.

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a exprimé ce jour au cours d’une réunion avec les organisations syndicales et patronales son intention de « proposer au Premier ministre que les droits soient prorogés de la durée du confinement », rapporte-t-on rue de Grenelle. « Cette décision a été validée » par Jean Castex, précise-t-on de même source. Le chef du gouvernement a confirmé jeudi cette prorogation, dans sa conférence de presse.

Un précédent : le premier confinement

Une telle mesure avait déjà été prise au profit de chômeurs pénalisés par le premier confinement, qui a eu lieu entre le 17 mars et le 10 mai inclus, rappelle-t-on au ministère du Travail.

Elle avait bénéficié à tous les titulaires de l’ARE dont la fin de droits devait intervenir entre le 1er mars et le 31 mai, suivant des modalités distinctes en fonction de la date prévue d’épuisement, indique le site de l’Unédic, l’organisme qui gère l’assurance-chômage.

Les règles de la nouvelle prorogation ne sont pas encore connues.

Maintien du contrôle de la recherche d’emploi

Le contrôle de la recherche d’emploi est maintenu. Interrogé la semaine dernière par Dossier Familial sur une modification temporaire des règles applicables aux chômeurs durant le confinement, Pôle emploi répondait que « les discussions sur ces sujets » étaient en cours.

Pour le ministère du Travail, la poursuite d’une partie de l’activité économique et la demande de certains employeurs justifient de laisser en l’état le contrôle de la recherche d’emploi.

Partager cet article :