Chômeurs de longue durée : Pôle emploi veut leur trouver du travail en 6 mois

2 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© BakiBG

C’est le prochain défi de Pôle emploi. Alors que le taux de chômage est resté quasiment stable au premier trimestre en France (hors Mayotte) pour s’établir à 8,1 % de la population active, celui du chômage de longue durée a augmenté de 0,4 % et atteint 2,5 % de la population active, d’après les dernières données de l’Insee. Cela représente près de 623 000 personnes à la recherche d’un emploi depuis plus d’un an, soit 126 000 de plus qu’au trimestre précédent. Cette forte augmentation est le signe que « la crise économique affecte plus particulièrement, depuis déjà un an, les personnes les plus éloignées de l’emploi », observe l’Institut.

Face à cette situation de plus en plus préoccupante, Pôle emploi a décidé de réagir et a mis au point un nouveau programme d’action destiné à remettre les chômeurs sans activité depuis deux ans ou plus sur le chemin de l’emploi dans une période de six mois, selon les informations de RMC. Ce plan, baptisé « DELD » pour « demandeurs d’emploi de longue durée », sera piloté par la ministre du Travail, Elisabeth Borne. Pour l’instant, il a seulement été présenté en interne et peu de détails ont encore fuité.

Une phase de test à la rentrée avant une généralisation en 2022

Il est prévu qu’une phase de test soit d’abord menée du mois de septembre jusqu’à la fin de l’année, avant une probable généralisation en janvier 2022. La période d’expérimentation concernera plusieurs centaines de demandeurs d’emploi répartis sur 12 agences en France, d’après RMC.

L’objectif du programme est avant tout de remettre en confiance des chômeurs, souvent découragés par leur situation. Il prévoit ainsi une demi-journée collective afin de faire le point sur les compétences et redéfinir les projets professionnels. Les demandeurs d’emploi auront ensuite un entretien personnalisé avec un conseillé chargé d’établir un diagnostic et un programme d’action dans le but d’aboutir à une formation ou à un emploi dans les six mois. Durant cet entretien, toutes les difficultés et éventuels problèmes de santé seront passés en revue.

D’après Les Echos, Matignon doit arbitrer sous peu sur un renfort de conseillers pour mener à bien ce programme.

A lire aussi