Chômage partiel : dans quel cas faut-il le déclarer à la CAF ?

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
© StockRocket

Avec la crise sanitaire liée au Covid-19, le chômage partiel a explosé en France. Fin mai, 7,8 millions de Français auraient été en activité partielle, selon la Dares (la direction des statistiques du ministère du Travail). Si cette période de chômage technique dure depuis trois mois, il faut désormais le déclarer à la caisse d’allocations familiales (CAF).

Si vous êtes en chômage partiel depuis le mois d’avril, vous devez déclarer ces périodes de chômage avant fin juin et le faire ensuite chaque mois. Si la durée n’atteint pas trois mois consécutifs, vous n’avez pas besoin d’effectuer de déclaration.

Par exemple, si vous avez été en chômage technique 22 heures en avril, 30 heures en mai et 20 heures en juin, vous devez déclarer l’ensemble de ces périodes à la Caf. En revanche, si vous avez été en chômage partiel 25 heures en avril, 20 heures en mai mais pas en juin, vous n’avez rien à déclarer.

Comment déclarer ?

Pour effectuer votre déclaration, c’est très simple. Il suffit de vous connecter à votre espace personnel sur le site de la Caf et de vous rendre à la rubrique « Consulter ou modifier votre situation professionnelle ». Là, vous devrez indiquer pour chaque mois, le nombre d’heures de chômage technique ou partiel.

Cette démarche permettra à la Caf d’ajuster éventuellement vos droits en fonction de l’évolution de vos ressources. Si vos revenus ont diminué, pensez à effectuer une simulation pour savoir si vous pouvez bénéficier du RSA ou de la prime d’activité.

A lire aussi