AER, ASS, ATA : les montants jusqu’au 31 mars 2021

L’allocation de solidarité spécifique (ASS), l’allocation temporaire d’attente (ATA) et l’allocation équivalent retraite (AER) sont revalorisés de 0,9 % au 1er avril 2020. Voici les nouveaux montants.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
2mn de lecture
© Richard Villalonundefined undefined

Les allocations chômage de solidarité sont revalorisées de 0,9 % au 1er avril 2020. Un décret publié le 5 juin au Journal officiel fixe, de manière rétroactive à compter de cette date et jusqu’au 31 mars 2021, le nouveau montant de l’allocation de solidarité spécifique (ASS), de l’allocation temporaire d’attente (ATA) et de l’allocation équivalent retraite (AER).

L’allocation de solidarité spécifique (ASS) s’élève à 16,89 € par jour

Cette allocation, versée par Pôle emploi, remplace l’allocation de retour à l’emploi (ARE) lorsque les droits à l’assurance chômage du bénéficiaire sont épuisés. Pour y avoir droit, il faut avoir travaillé au moins 5 ans (à temps plein ou à temps partiel) au cours des 10 ans avant la fin de votre contrat de travail. Si vous avez cessé votre activité pour élever un enfant, les 5 ans sont réduits d’un an par enfant dans la limite de 3 ans.

Son montant est passé de 16,74 € à 16,89 € par jour, soit 506,70 € pour un mois de 30 jours pour une personne vivant seule sans aucune activité et ayant moins de 675,60 € de ressources mensuelles ou pour un couple sans emploi et ayant moins de 1 351,20 € de ressources mensuelles. Le montant mensuel de l’ASS est ajusté en fonction des ressources.

L’allocation équivalent retraite (AER) atteint 36,50 € par jour

Cette allocation est destinée aux demandeurs d’emploi n’ayant pas atteint l’âge de la retraite mais justifiant des trimestres requis pour avoir une retraite à taux plein. Si elle n’est plus attribuée depuis le 1er janvier 2011, les personnes dont les droits à l’AER ont été ouverts avant cette date continuent à la percevoir jusqu’à l’expiration de leurs droits.

Son montant est passé de 36,17 € à 36,50 € par jour.

Le montant mensuel dépend des ressources du demandeur et de la personne avec qui il vit en couple. Il est de 1 095,00 € pour un mois de 30 jours pour une personne seule dont les ressources mensuelles sont inférieures ou égales à 657 € et pour un couple dont les ressources mensuelles sont inférieurs ou égales à 1 423,50 €.

L’allocation temporaire d’attente (ATA) est fixée à 11,90 € par jour

Cette allocation est versée par Pôle emploi aux anciens détenus en attente de réinsertion et aux salariés de retour en France qui ne perçoivent pas d’allocations chômage. Si elle a été supprimée au 1er septembre 2017, les personnes qui percevaient l’ATA avant cette date peuvent continuer à en bénéficier jusqu’à l’expiration de leurs droits.

Son montant est passé de 11,79 € à 11,90 € par jour, soit 357 € pour un mois de 30 jours. Le bénéfice de l’ATA est conditionné à un plafond de ressources. Elles ne doivent pas excéder le montant du Revenu de solidarité active (RSA), éventuellement majoré en fonction de la composition du foyer.

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :