Emploi : les secteurs qui embauchent des cadres

2 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
45 % des jeunes diplômés embauchés ont le niveau d’expérience attendu.

Quand une entreprise publie une offre d’emploi auprès de l’Apec, elle reçoit en moyenne 41 candidatures. En 2014, elle en recevait 44. Mais il existe de fortes disparités entre les secteurs, révèle une étude de l’Observatoire du marché de l’emploi cadre, publiée jeudi 12 janvier.

Quatre secteurs en manque de candidats

Ainsi, quatre secteurs d’activités suscitent peu de concurrence. L’informatique est le domaine qui attire le moins. « En 2015, 32 % des offres ont généré moins de 10 candidatures », montre l’étude. Les entreprises de services du numérique (ESN), qui créent notamment des logiciels et sites Internet, peinent particulièrement à recruter. Concernant l’informatique de gestion (programmation et maintenance des systèmes informatiques en entreprises), les postulants sont plus rares, étant souvent déjà en poste et peu mobiles. Les postes dans les systèmes de données et l’informatique Web manquent également de candidats.

En santé, 54 % des offres médicales reçoivent moins de 10 CV. Pour les professions liées à la médecine, la pharmacie, aux cadres de santé et aux cadres infirmiers, 69 % des recruteurs jugent éprouver des difficultés à trouver les profils adéquats (pour 20 % d’entre eux, cette recherche a même été très difficile).

En recherche et développement, 66 % des offres sont des créations de postes, contre 50 % en moyenne tous secteurs confondus. Dans le détail, « c’est le domaine de la conception-recherche qui affiche le taux de création le plus important » avec 7 créations de poste sur 10 procédures de recrutements lancées. Les recruteurs sont souvent à la recherche de profils très spécialisés.

Dans la production industrielle, les travaux et chantiers, les candidatures ont fortement reculé, passant de 40 à 33 entre 2014 et 2015. Les emplois de cadres de chantier (conducteurs de travaux, ingénieurs…) peinent à attirer.

Le délai du recrutement d’un cadre est de 9 semaines en moyenne

A l’inverse, dans les fonctions de communication-création, la concurrence est rude avec 83 candidatures par offre en moyenne. Les ressources humaines et postes de direction d’entreprise attirent également beaucoup de candidats avec respectivement 61 et 59 CV reçus par offre.

Quel que soit l’emploi pour lequel vous postulez, le délai moyen de recrutement est de neuf semaines. Plus la personne recrutée est expérimentée, plus la durée s’allonge. Le cadre passe en moyenne trois entretiens. A noter, 45 % des jeunes diplômés embauchés ont le niveau d’expérience attendu et 43 % sont recrutés en étant sous-qualifiés.

Pour consulter l’étude de l’Apec, cliquez ici.

A lire aussi