Emmanuel Macron veut créer un versement social unique

1 min de lecture

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Emmanuel Macron aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire, mercredi 31 mai.
Emmanuel Macron aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire, mercredi 31 mai. Emmanuel Macron aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire, mercredi 31 mai.

Le revenu de solidarité active (RSA) est né sous Nicolas Sarkozy, la prime d’activité sous François Hollande. Le président de la République, Emmanuel Macron, lui, compte faciliter le recours aux aides en mettant en place « un versement social unique et automatique », un engagement présent dans son programme de campagne.

Cette mesure doit reposer sur le principe suivant : les prestations comme le RSA, la prime d’activité et l’aide personnalisée au logement (APL) « seront versées automatiquement le même jour du mois, un trimestre au plus tard après la constatation des revenus (contre jusqu’à deux ans aujourd’hui) », indique le programme d’Emmanuel Macron.

Au moins « 12 millions » de foyers concernés

« Bien loin des fantasmes sur la fraude sociale généralisée, il est essentiel de lutter contre le non-recours, afin que chacun dispose d’un revenu suffisant pour vivre décemment », justifie l’ancien candidat d’En marche !

Le dispositif doit concerner « plus de 12 millions de foyers, soit près de la moitié de la population », évaluent les équipes d’Emmanuel Macron.

A lire aussi