Electricité : un nouveau mode de calcul des tarifs réglementés en 2020

Le ministre de la Transition écologique veut modifier le mode de calcul des tarifs réglementés de l’électricité afin de mieux prendre en compte la production d’électricité nucléaire.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Le mode de calcul des tarifs réglementés de l'électricité pourrait changer en 2020.
Le mode de calcul des tarifs réglementés de l'électricité pourrait changer en 2020.

Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, a annoncé vendredi 26 avril qu’un nouveau mode de calcul des tarifs réglementés de l’électricité serait mis en place l’an prochain. « Nous ne nous satisfaisons pas de ce mode de calcul que nous avons hérité du précédent mandat et même du mandat d’avant, ça a été voté deux fois par le Parlement sous une majorité de droite en 2010 et sous une majorité de gauche en 2015 », a-t-il dit sur CNews.

Le ministre souhaite modifier le mode de calcul afin de mieux prendre en compte la production d’électricité nucléaire. « L’énergie nucléaire est à coûts relativement constants pour les centrales anciennes », a-t-il expliqué.

La hausse de 5,9 % cet été est confirmée

Les tarifs réglementés de vente (TRV) d’électricité sont fixés par le gouvernement et révisés au minimum une fois par an. C’est la Commission de régulation de l’énergie (CRE) – organisme public indépendant – qui propose un tarif, à partir d’une formule intégrant le coût d’exploitation des centrales nucléaires, le coût de la production d’électricité en période de pointe, les coûts de transport et de distribution, la marge du fournisseur d’électricité et les taxes imposées par l’Etat ou les collectivités.

Après le gel des tarifs réglementés de l’électricité durant l’hiver, décidé par le gouvernement pour répondre à la crise des gilets jaunes, la Commission a suggéré fin janvier de les augmenter de 5,9 % dès que possible. Le gouvernement a décidé d’appliquer cette hausse cet été.

Actuellement, les tarifs réglementés de l’électricité concernent les 25,6 millions de foyers abonnés au tarif bleu d’EDF et 3,2 millions de clients de 162 entreprises locales de distribution (ELD).

df
Sarah Corbeel
Publié le

Partager cet article :