Education sexuelle : le gouvernement veut la généraliser

Il doit adresser aux recteurs d’académie une circulaire pour que tous les établissements scolaires dispensent une éducation à la sexualité.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Un quart des écoles « déclarent n’avoir jamais mis en place aucune action ou séance en matière d’éducation à la sexualité », selon le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.
Un quart des écoles « déclarent n’avoir jamais mis en place aucune action ou séance en matière d’éducation à la sexualité », selon le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Un quart des écoles « déclarent n’avoir jamais mis en place aucune action ou séance en matière d’éducation à la sexualité », selon le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

L’article 10 de la loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, parue le 5 août au Journal officiel, prévoit de sensibiliser les enseignants des écoles, collèges et lycées à ces actes, mais le gouvernement compte aussi généraliser l’éducation sexuelle des élèves.

Si depuis 2001 l’article L. 312-16 du Code de l’éducation prévoit qu’« une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d’au moins trois séances annuelles et par groupes d’âge homogène », cette mesure n’est que partiellement appliquée.

Un quart des écoles défaillantes

Un quart des écoles « déclarent n’avoir jamais mis en place aucune action ou séance en matière d’éducation à la sexualité, nonobstant leur obligation légale », indique le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), dans un rapport publié en juin 2016, repéré par LeMonde.fr (à télécharger ici).

L’organisme s’appuyait sur une enquête menée auprès de 3 000 établissements, publics ou privés, au cours de l’année scolaire 2014-2015.

Le gouvernement souhaite donc adresser à la rentrée une circulaire aux recteurs d’académie pour que l’éducation à la sexualité soit plus répandue, rapportent plusieurs médias.

Au cours des séances, « on y parlerait du consentement, du respect d’autrui, des rapports entre les femmes et les hommes », a expliqué en juillet sur RMC la secrétaire d’Etat à l’Egalité, Marlène Schiappa.

Partager cet article :