Edouard Philippe cherche à augmenter le taux de départ de vacances

Seuls 64 % des Français vont en vacances, souligne le Premier ministre, qui a confié à une députée La République en marche « une mission destinée à identifier des pistes d’action afin de développer le tourisme » dans le pays.
2mn de lecture
Le taux de départs en vacances atteint 64 %.
Le taux de départs en vacances atteint 64 %.

Certains participants au grand débat national ont évoqué « la difficulté à partir en vacances ». Edouard Philippe a confié à la députée La République en marche (LREM) Pascale Fontenel-Personne « une mission destinée à identifier des pistes d’action afin de développer le tourisme domestique », c’est-à-dire dans le pays, « pour l’ensemble des Français ».

« Quoiqu’en hausse ces deux dernières années, le taux de Français partis en vacances, c’est-à-dire partis pour des raisons personnelles en dehors de leur domicile, est aujourd’hui de 64 % (selon le 15ème baromètre du cabinet Raffour Interactif de juillet 2018) », indique le Premier ministre dans la lettre de mission datée du 13 mars, que Dossier Familial s’est procurée. Ce niveau est le même « qu’en 1995, après avoir atteint un point bas en 2008 (52 %) », précise le chef du gouvernement.

« La propension à partir croît avec les revenus (82 % de partants parmi les hauts revenus, 46 % parmi les bas revenus). Les jeunes (15-24 ans) et les seniors de 65 ans et plus sont ceux qui partent le moins (59 % pour les premiers, 60 % pour les seconds) », précise Edouard Philippe.

Si le pays continue à être « la première destination mondiale » (87 millions de touristes internationaux), « les Français comptent pour les deux tiers du total de la consommation touristique », rappelle le Premier ministre.

« Une réorganisation du tourisme pour tous »

« Votre réflexion pourra porter sur les moyens d’augmenter le nombre de départs des plus fragiles en vacances et de valoriser les dispositifs les plus performants », écrit le chef du gouvernement.

Pascale Fontenel-Personne doit travailler « à une réorganisation du tourisme pour tous », Edouard Philippe admettant et ne souhaitant pas remettre en cause la « diminution des subventions publiques ».

Elle va aussi envisager « une clarification des relations entre les acteurs qui participent au financement du départ en vacances », soit dans le détail :

  • l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) ;
  • la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) ;
  • la Mutualité sociale agricole (MSA) ;
  • la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav).

L’élue doit encore proposer « des solutions pour accompagner les entreprises du tourisme social ».

La remise d’un rapport avant le 10 septembre

Pascale Fontenel-Personne est nommée parlementaire en mission auprès des ministres Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires étrangères), Bruno Le Maire (Economie et finances) et Agnès Buzyn (Solidarités et santé) et du secrétaire d’Etat auprès de Jean-Yves Le Drian, Jean-Baptiste Lemoyne.

La députée doit transmettre « au plus tard le 10 septembre » son rapport à Edouard Philippe. Les résultats sont susceptibles d’être « présentés lors du prochain comité interministériel du tourisme », en fin d’année.

À lire aussi
df
Timour Aggiouri
Publié le

Immobilier, droit du travail, retraite...

Besoin d'une réponse personnalisée ?

Nos experts sont là pour vous accompagner

J'appelle

Du lundi au samedi de 9h à 20h.

0,15 € TTC / minute depuis la France métropolitaine.

Je pose ma question

C'est tout nouveau ! Votre réponse personnalisée sous un délai maximum de 48h.

Plus d'actus