Eco-prêt à taux zéro : l’accès devient plus facile

L’obtention de l’éco-PTZ, qui vous permet de financer des travaux pour améliorer la performance énergétique de votre bien, est plus aisé à compter de vendredi.
1mn de lecture
L’isolation de la toiture figure parmi les travaux éligibles à l’éco-PTZ.
L’isolation de la toiture figure parmi les travaux éligibles à l’éco-PTZ.

C’est une mesure favorable aux propriétaires souhaitant financer des travaux, qu’ils occupent ou mettent en location leur bien. À partir de vendredi 1er mars, pour obtenir l’éco-prêt à taux zéro, vous pouvez ne faire réaliser qu’une seule des opérations de travaux éligibles, contre 2 jusque-là, prévoit l’article 184 de la loi de finances pour 2019.

Les travaux susceptibles d’être couverts par l’emprunt restent :

  • l’isolation de la toiture ;
  • l’isolation des murs donnant sur l’extérieur ;
  • le remplacement des fenêtres et des portes-fenêtres donnant sur l’extérieur ;
  • l’installation ou le remplacement d’un système de chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire ;
  • l’installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable ;
  • l’installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Les travaux doivent être impérativement accomplis par un artisan ou une entreprise du bâtiment bénéficiant de la mention RGE, pour Reconnu garant de l’environnement.

Attention : votre bien, achevé nécessairement avant le 1er janvier 1990, doit être déclaré comme résidence principale (par vous-même ou par votre locataire).

30 000 € empruntés

Le montant maximal du prêt est de 30 000 €. La durée de remboursement est en principe de 10 ans. Elle peut atteindre 15 ans dans l’hypothèse où le prêt a servi à financer les travaux les plus lourds.

Vous avez la faculté d’obtenir un éco-PTZ complémentaire dans les 3 ans qui suivent l’émission de l’offre d’émission de votre éco-PTZ, à condition que ce premier prêt ait été clôturé. Le montant cumulé des deux emprunts ne peut excéder 30 000 €.

D’autres mesures le 1er juillet

Dès le 1er juillet prochain, d’autres règles modifiant le dispositif entrent en vigueur. En voici 2 :

  • la possibilité d’obtenir un prêt complémentaire sera ouverte dans un délai de 5 ans ;
  • le relèvement à 15 ans de la durée d’emprunt pour tous les éco-PTZ.
df
Timour Aggiouri
Publié le