Deux Français sur trois appartiennent à la classe moyenne

1 min de lecture

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris

Voir mes favoris

Ce contenu a bien été supprimé de vos favoris

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
Deux Français sur trois appartiennent à la classe moyenne
Deux Français sur trois appartiennent à la classe moyenne Deux Français sur trois appartiennent à la classe moyenne

En France, la classe moyenne compte deux Français sur trois, révèle France Stratégie, organisme de réflexion placé auprès du premier ministre.

Elle regroupe les ménages dont le revenu avant impôts est compris entre deux tiers et deux fois le revenu médian (soit entre 16 550 € et 49 650 € de revenus annuels pour une personne seule).

L’aversion de la France aux inégalités explique le poids de sa classe moyenne, commente France Stratégie, ajoutant qu’aux Etats-Unis, un américain sur deux appartient à la classe moyenne.

La classe moyenne française subit cependant un recul de ses effectifs et de son revenu médian.

La classe moyenne regroupait 67,4 % de la population adulte en 2012. Elle perd ainsi 1,5 point de pourcentage depuis 1996.

Entre 1996 et 2012, la part des revenus détenue par les plus riches a gagné 4 points en France pour atteindre 28,5 %, ajoute France Stratégie.

La probabilité d’appartenir à la classe moyenne en France varie très peu avec l’âge.

Le niveau d'éducation compte

Le niveau d’éducation est en revanche un déterminant majeur.

En 2012, la probabilité d’appartenir à la classe moyenne est la plus forte pour les équivalents Bac + 2 (76 % contre 67 % dans la population générale) et celle d’appartenir aux hauts revenus pour les Bac + 3 et plus (30 % contre 10 %)", détaille France Stratégie.

À l’opposé, les familles monoparentales sont surreprésentées dans la classe des bas revenus et leur situation se dégrade en France avec un recul de 3,5 points de leur probabilité d’appartenir à la classe moyenne entre 1996 et 2012.

A lire aussi