Déclaration de revenus : la vidéo sur le prélèvement à la source met-elle en danger vos données personnelles ?

Le visionnage d’une vidéo sur le prélèvement à la source est obligatoire pour accéder au site des impôts puis déclarer ses revenus en ligne. Le 17 avril, le fisc a répondu aux internautes qui craignent pour la protection de leurs données personnelles.

Retrouvez ce contenu dans votre compte en cliquant sur ce lien

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Déclaration de revenus : la vidéo sur le prélèvement à la source met-elle en danger vos données personnelles ?
Déclaration de revenus : la vidéo sur le prélèvement à la source met-elle en danger vos données personnelles ?

Depuis le 11 avril, la direction générale des Finances publiques (DGFiP) oblige les contribuables à visionner une vidéo présentant le fonctionnement du prélèvement à la source pour accéder au site impots.gouv.fr.

Des internautes ont manifesté leur inquiétude quant au choix du fisc d’héberger le clip sur YouTube, filiale de Google. Ils dénoncent la possibilité ainsi offerte à Google de collecter les données personnelles sur les internautes : historique des recherches, horaires et durée des connexions.

Le 17 avril, l’administration fiscale a réagi dans un communiqué de presse :

De nombreux sites gouvernementaux utilisent des plate-formes externes de type Facebook, Youtube et Twitter, car ce sont des plate-formes populaires, largement utilisées par un grand nombre d'internautes, qui permettent de diffuser largement une information.

Des inquiétudes concernant la confidentialité nous sont parvenues. Nous tenons à rappeler l’extrême vigilance de l’administration fiscale en la matière et rassurer chacun : il n'y a aucun risque de confidentialité sur les données fiscales des usagers dans l'utilisation qui est faite de ces plate-formes sociales », assure le fisc.

Le fisc ajoute que les sites gouvernementaux (dont impots.gouv fait partie) utilisent les cookies à des fins de mesures d'audience uniquement. L’utilisation de ces cookies n’implique strictement aucune transmission d’informations fiscales personnelles.

Vous pouvez aussi lire :

df
Anne-Gaëlle Nicolas-Koch
Publié le

Partager cet article :