Consommation responsable et recyclage : le gouvernement attend vos idées

Vous avez des solutions pour mieux consommer, améliorer le tri des déchets ou réduire le gaspillage alimentaire ? Le ministère de la Transition écologique a ouvert une plateforme en ligne pour les recueillir.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Jusqu’au 6 décembre, le gouvernement a ouvert une consultation publique en ligne sur l’économie circulaire.
Jusqu’au 6 décembre, le gouvernement a ouvert une consultation publique en ligne sur l’économie circulaire. Jusqu’au 6 décembre, le gouvernement a ouvert une consultation publique en ligne sur l’économie circulaire.

Axe fort du Plan climat présenté en juillet dernier, l’économie circulaire est une « révolution économique primordiale » selon le ministère de la Transition écologique et solidaire. L’idée est de passer d’un modèle économique linéaire (extraire, produire, consommer et jeter) à un modèle circulaire qui limite le gaspillage des ressources et la production de déchets. Les objectifs sont ambitieux : le gouvernement veut réduire de moitié la mise en décharge et recycler 100 % du plastique d’ici 2025. Aujourd’hui, d’après l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), on n’en recycle que 20 %.

Pour y parvenir, le gouvernement planche actuellement sur l’élaboration d’une feuille de routede l’économie circulaire à paraître en mars 2018. Et il a décidé de mettre les citoyens à contribution en lançant une plateforme de consultation publique en ligne.

Une plateforme de contribution en ligne pour tous

Ouverte depuis le 30 octobre jusqu’au 6 décembre, elle permet aux particuliers et aux entreprises de formuler leurs attentes et leurs propositions sur cinq thématiques :

  • la consommation durable (agir sur la demande et le comportement du consommateur) ;
  • la gestion des déchets (mieux trier pour mieux recycler) ;
  • la production durable (limiter l’impact environnemental des produits) ;
  • la mobilisation des acteurs (comment sensibiliser et mobiliser les citoyens) ;
  • le financement de la transition vers l’économie circulaire (quelles incitations financières pour encourager la réparation ou la réutilisation des objets).

Pour participer, il suffit de se créer un compte et d’écrire sa contribution en choisissant de répondre à l’une des questions proposées (De quelles informations avez-vous besoin pour pouvoir acheter plus « durable » ? ou Qu’est-ce qui vous inciterait à faire réparer vos objets détériorés plutôt que de les jeter ?, par exemple).

Il est également possible d’échanger avec les autres participants en répondant à leurs contributions. Les propositions formulées alimenteront la feuille de route.

A lire aussi

Partager cet article :