Comment interpréter les résultats des lycées ?

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Tous les lycées présentant au moins 20 candidats au bac (10 pour les établissements professionnels) et proposant un cycle de formation complet sont couverts.
Tous les lycées présentant au moins 20 candidats au bac (10 pour les établissements professionnels) et proposant un cycle de formation complet sont couverts. Tous les lycées présentant au moins 20 candidats au bac (10 pour les établissements professionnels) et proposant un cycle de formation complet sont couverts.

Le ministère de l’Education nationale publie mercredi 30 mars sur son site Internet ses indicateurs de résultats des lycées, fondés sur les résultats de la session 2015 du baccalauréat.

Tous les lycées présentant au moins 20 candidats au bac (10 pour les établissements d’enseignement professionnel) et proposant un cycle de formation complet sont couverts.

Pour connaître les résultats d’un lycée, il suffit d’indiquer en ligne différents renseignements (nom de l’établissement, série ou secteur d’activité, etc.).

Le taux de réussite et le taux d’accès au bac

Vous pouvez consulter :

  • le taux de réussite au bac 2015 ;
  • le taux d’accès de la seconde, de la première et de la terminale au bac, c’est-à-dire la probabilité qu’un lycéen obtienne son diplôme « à l’issue d’une scolarité entièrement effectuée dans l’établissement », explique le ministère de l’Education nationale. Certains lycées éliminent les élèves les plus faibles au fil de la scolarité, ce qui leur permet d’afficher un taux de réussite très élevé.

Chaque indicateur est accompagné d’un taux attendu de réussite ou d’accès, « compte tenu des caractéristiques scolaires et socioprofessionnelles des élèves ». La différence entre le taux attendu et le taux constaté, c’est la valeur ajoutée de l’établissement. « Si la valeur ajoutée est positive, le lycée réussit mieux que les lycées comparables ; si elle est négative, le lycée réussit moins bien qu’attendu », selon le ministère.

Les données s’adressent aux élèves et à leurs familles, mais aussi « aux responsables et aux enseignants des lycées ».

A lire aussi