Chômage : combien de temps en moyenne reste-t-on inscrit à Pôle emploi ?

La durée d’inscription à Pôle emploi dépend surtout de l’âge. Elle n’est pas la même non plus selon les régions.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre compte

Voir mes favoris

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être connecté(e)

Me connecter

Pour ajouter ce contenu à vos favoris vous devez être abonné(e)

M'abonner
1mn de lecture
Chômage : combien de temps en moyenne reste-t-on inscrit à Pôle emploi ?
Chômage : combien de temps en moyenne reste-t-on inscrit à Pôle emploi ?

Au 2e trimestre 2018, la durée d’inscription à Pôle emploi s’établit à 388 jours, soit 3 jours de plus qu’au trimestre précédent, selon Pôle emploi.

Source : Pôle emploi

La durée d'inscription selon les âges

Mais il existe de fortes disparités selon les âges.

Les demandeurs d’emploi de 50 ans ou plus restent inscrits à Pôle emploi en moyenne 673 jours contre 211 jours pour les moins de 25 ans et 404 jours pour les 25-49 ans.

En revanche la durée d’inscription varie peu selon le sexe : 373 jours pour les hommes contre 405 pour les femmes.

Sur le trimestre, la durée moyenne s’allonge pour les hommes de 11 jours alors qu’elle baisse de 4 jours pour les femmes.Les demandeurs d’emploi âgés de 50 ans ou plus (notamment les hommes) connaissent la plus forte hausse de la durée moyenne de chômage (+ 26 jours). Seules les femmes âgées de 25 à 49 ans bénéficient d'une réduction de durée (- 7 jours en moyenne sur le trimestre)", commente Pôle emploi.

De la même façon, la durée d’inscription varie peu selon la catégorie professionnelle : 403 jours pour les ouvriers contre 399 pour les employés et 421 jours pour les cadres.

Disparités régionales

Enfin, la durée d’inscription change sensiblement selon les régions. En métropole, la Corse affiche la durée d’inscription la plus faible. A l’opposé, les Hauts-de-France enregistre la durée d’inscription la plus élevée. En dehors de la métropole, la Guyane se distingue par la durée d’inscription la plus courte, tandis que la Réunion arrive en tête de la durée d’inscription la plus élevée.

  • Hauts-de-France : 433 ;
  • Centre-Val-de-Loire : 397 ;
  • Occitanie : 393 ;
  • Nouvelle Aquitaine : 390 ;
  • Pays-de-la-Loire : 387 ;
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur : 387 ;
  • Ile-de-France : 380 ;
  • Bretagne : 379 ;
  • Grand-Est : 379 ;
  • Bourgogne-Franche-Comté : 372 ;
  • Normandie : 367 ;
  • Auvergne-Rhône-Alpes : 354 ;
  • Corse : 276 ;
  • Martinique : 462 ;
  • Guadeloupe : 452 ;
  • Guyane : 265 ;
  • Réunion : 608.

Partager cet article :